Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 24 septembre |
Saint Silouane
home iconBelles Histoires
line break icon

Mais pourquoi la cathédrale de Metz sonne-t-elle tous les soirs à 21h50 ?

Cathédrale Saint-Etienne de Met

© Philip Bird LRPS CPAGB - Shutterstock

Cathédrale Saint-Etienne de Metz.

Caroline Becker - Publié le 31/05/21

À Metz, une des cloches de la cathédrale Saint-Étienne sonne tous les soirs à 21h50. Une étonnante tradition dont Aleteia vous dévoile les secrets.

Elle résonne tous les soirs à partir de 21h50. Au sommet de la cathédrale de Metz, l’une des trois petites cloches, baptisée « Anne de Turmel », fait entendre son tintement régulier pendant cinq minutes aux riverains qui, habitués, n’y font probablement même plus attention. Mais pourquoi cette cloche résonne-t-elle à une heure si tardive ?

Pour le comprendre, il faut remonter le temps. Une légende raconte qu’au XIXe siècle, Anne, la fille de Joseph de Turmel, maire de Metz de 1816 à 1830, était fiancée à un homme nommé Jean Régnault. Un soir, alors qu’elle l’attend impatiemment en faisant tourner d’impatience sa bague de fiançailles à son doigt, elle entend un cri strident venu des rues de la ville. Elle attendra son fiancé toute la nuit, en vain. Le lendemain, on lui apprend qu’il a été agressé par des brigands et retrouvé mort dans la Moselle.

En souvenir du fiancé de sa fille, et pour éviter d’autres attaques nocturnes, le maire de la ville décide d’instaurer un couvre-feu à 22h et une cloche est fondue pour l’occasion. Tous les soirs, celle-ci fait entendre son tintement dans toutes les rues de la ville pour prévenir les riverains qu’il est temps de rentrer chez soi. La légende raconte, également, qu’Anne aurait jeté sa bague de fiançailles dans le bronze liquide en mémoire de son amoureux défunt.

Si on aime les légendes pour leur saveur romanesque, les archives de la cathédrale nous oblige a revenir à une réalité plus prosaïque. En effet, si cette cloche a bien été donnée par le maire Joseph de Turmel à la cathédrale, elle n’a cependant jamais été réalisée par lui. Baptisée à l’origine « Marie Jeanne », la cloche avait été fondue pour l’hospice Sainte-Catherine de Verdun. Ce n’est qu’en 1816 que le maire l’acquiert avec pour objectif de la faire sonner chaque matin pour inviter les habitants à nettoyer les rues et, chaque soir, pour presser les riverains de rentrer chez eux, les rues étant mal éclairées à cette époque. Si aujourd’hui les Messins n’ont plus de contraintes horaires, la cloche continue pourtant, chaque soir de rappeler cette histoire locale.

Tags:
cathedraleMetz
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
7
WEB2-FAMILLE-LEFEVRE-YOUTUBE.jpg
Agnès Pinard Legry
Le premier single de la famille Lefèvre enfin disponible
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement