Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Saint Jude
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Torturé 43 jours par des terroristes, Rhoel Gallardo pourrait être le prochain saint philippin

Rhoel Gallardo

Fair Use

Agnès Pinard Legry - publié le 20/05/21

Tué aux Philippines le 3 mai 2000 après plus d’un mois de torture par des terroristes islamistes du groupe "Abu Sayyaf", le père Rhoel Gallardo a durablement marqué le cœur des Philippins. La phase diocésaine de son procès en béatification vient de s’ouvrir.

Son nom vient s’ajouter à la longue liste des hommes et des femmes qui, à la suite du Christ, sont allés jusqu’à donner leur vie pour témoigner de leur foi. Le père Rhoel Gallardo, missionnaire clarétain, est mort aux Philippines le 3 mai 2000 sous les balles de terroristes islamistes du groupe “Abu Sayyaf”. “Il a défendu Dieu qui lui a été fidèle jusqu’à la dernière goutte de son sang”, a souligné frère Elias Ayuban, supérieur provincial des missionnaires clarétains aux Philippines, à l’occasion de l’ouverture de la phase diocésaine de son procès en béatification il y a quelques semaines.

Alors âgé de 33 ans, le père Rhoel Gallardo se porte volontaire pour être affecté à l’établissement scolaire de Tumahubong (Philippines) tenu par les clarétains. Ce sera sa première et dernière mission. Le 20 mars 2000, l’établissement scolaire est attaqué par des membres du groupe terroriste “Abu Sayyaf”. Les assaillants prennent en otage le prêtre, quatre enseignants et 22 élèves.

Il s’est livré aux mains de Dieu.

Pendant 43 jours, ils sont retenus en captivité. Le père Rhoel Gallardo est torturé sans jamais renier sa foi. “Il s’est rendu, mais jamais aux forces du mal”, souligne également frère Elias Ayuban. “Il s’est livré aux mains de Dieu. On lui a demandé de renoncer à sa foi, mais il a refusé”. Tout au long de ces 43 jours, il ne cessera de demander des nouvelles des autres otages desquels il était séparé à ses ravisseurs qui lui vaudront de nouvelles violences.

Son calvaire prendra finalement fin le 3 mai 2000. Tandis que les forces gouvernementales lancent une opération de sauvetage pour les libérer, le père Rhoel Gallardo est abattu. Un examen de son corps révèlera qu’il avait été torturé avant d’être abattu. Trois enseignants et cinq enfants ont également été tués lors de l’opération de sauvetage.

Des témoins ont déclaré par la suite que le père Gallardo avait cherché à protéger les autres captifs et avait même empêché certaines femmes otages d’être violées par leurs ravisseurs. Tout au long de ces 43 jours il n’aura pas cessé de fournir un soutien spirituel et a encouragé les autres à ne pas abandonner l’espoir. Un témoignage extrêmement fort pour les Philippines dont 80% de la population est catholique et qui vient de fêter les 500 ans de l’arrivée du christianisme dans le pays.

Tags:
martyreMissionnairePhilippines
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement