Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 avril |
Saint Epipode
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les obsèques de Robert Hossein célébrées ce mercredi dans l’intimité

ROBERT-HOSSEIN-000_1510UE.jpg

Alberto PIZZOLI / AFP

Robert Hossein en 2018.

La rédaction d'Aleteia - publié le 05/01/21

Les obsèques du comédien et metteur en scène Robert Hossein sont célébrées ce mercredi 6 janvier 2021 dans l’intimité familiale à Vittel (Vosges).

Décédé le 31 décembre à l’âge de 93 ans, le comédien et metteur en scène Robert Hossein est enterré ce mercredi 6 janvier à Vittel (Vosges) dans l’intimité familiale, a indiqué son épouse la comédienne Candice Patou. “Pour le public et les amis artistes de Robert, il y aura une messe commémorative à Paris courant janvier”, a-t-elle également précisée.

Fort d’une vingtaine de productions scéniques, Robert Hossein a toujours été très actif dans le milieu du spectacle, trouvant, à en croire sa vitalité, sa véritable vocation dans la mise en scène. L’artiste était aussi très croyant. Il avait été baptisé dans les années 1970, à l’aube de ses 50 ans. Il avait monté en 2007 un spectacle intitulé N’ayez pas peur sur la vie de saint Jean Paul II et en 2011 Une femme nommée Marie à Lourdes. Robert Hossein a, toute sa vie, porté une dévotion particulière à sainte Thérèse de Lisieux. En avril 2016, il avait été invité à rencontrer le pape François à Rome. Plus récemment, touché par l’incendie de Notre-Dame, il avait fait part, en août 2020, de sa volonté de relancer, quarante-quatre ans après, son spectacle inspiré de l’œuvre “Notre-Dame de Paris” de Victor Hugo.

Il traitait le Christ comme Jean-Paul II, comme le général de Gaulle : en personnages historiques dont il mettait en valeur, de façon unique, l’humanité.

“Robert Hossein, c’était la générosité faite homme”, a confié il y a quelques jours à Aleteia Bernard Lecomte, biographe de Jean Paul II et conseiller historique de Robert Hossein pour son spectacle sur le souverain pontife polonais. “Une générosité sans limites, aussi démesurée que ses projets, ses spectacles, ses mises en scène. Il était croyant, oui, profondément. Mais il traitait le Christ (Un homme nommé Jésus), comme Jean-Paul II (N’ayez pas peur), comme le général de Gaulle (L’homme qui a dit non) : en personnages historiques dont il mettait en valeur, de façon unique, l’humanité”.

“J’ai été élevé dans le culte de la justice et du partage, mon but demeure depuis toujours d’aider les gens à trouver le sentiment d’exister, et si je crois dans les hommes parce que je crois en Dieu, j’ose dire encore : je crois en Dieu parce que je crois dans les hommes !”, assurait Robert Hossein dans un livre publié en 2016 intitulé Je crois en l’homme parce que je crois en Dieu. Avec ces œuvres grand public, il a ouvert une voie au théâtre œcuménique comme peu d’hommes et de femmes avant lui, ayant toujours à cœur d’apporter l’espérance dans un monde chahuté.


WEB2-SPECTACLE-ROBERT HOSSEIN-JEAN PAUL II-AFP-000_Par1522644.jpg

Lire aussi :
De Notre-Dame à Jean-Paul II, l’art de Robert Hossein au service de l’espérance


JMJ 1997

Lire aussi :
Ce magnifique psaume récité par Robert Hossein aux JMJ de Paris

Tags:
MortobsequesRobert Hossein
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement