Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconTribunes
line break icon

Montligeon : après l’emballement, le temps de la vérité et de la paix

Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon

© Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon

Don Paul Denizot - Publié le 13/12/20

Après l’emballement médiatique, le recteur de Notre-Dame de Montligeon livre son analyse des événements qui ont mis en cause la responsabilité du sanctuaire. Dans un contexte de crise dramatique, l’urgence appelle des artisans de vérité et d’unité au service de la paix.

Le 17 novembre au soir, un quotidien régional publiait un article laissant entendre que le sanctuaire de Montligeon avait accueilli un groupe de pèlerins sans que « l’Agence régionale de santé n’ait été alertée » et « qu’aucune demande d’autorisation préalable n’ait été demandée » à la préfecture. Le virus s’est en effet malheureusement propagé au sein de ce groupe malgré les consignes rigoureuses mises en place, maisje le confirme, il n’était pas nécessaire de déclarer cette réunion à l’époque. Quelques heures plus tard, dans un contexte sanitaire et ecclésial tendu et malgré un démenti conjoint de la préfecture, de l’ARS et du sanctuaire, l’information était rediffusée par des médias nationaux, sans aucune vérification. Un emballement s’en est suivi, tant dans les médias que sur les réseaux sociaux, suscitant parfois des réactions extrêmement virulentes à l’égard du sanctuaire. 

Cet événement, qui a eu des répercussions très négatives sur l’image du sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, a été particulièrement dur à vivre, en particulier pour la soixantaine de salariés, bénévoles, religieuses et prêtres qui ont beaucoup donné d’eux-mêmes ces derniers mois pour faire face à une crise sanitaire et sociale sans précédent. Et ce, dans des conditions d’autant plus compliquées que les consignes étaient souvent aussi fluctuantes que les incertitudes liées à la pandémie. 

Un lieu de pèlerinage et d’hospitalité

Dès le départ, nous avons suivi rigoureusement ces consignes, en lien avec la préfecture qui a été d’un grand soutien tout au long de la crise. Avec elle, avec le soutien de nos salariés et bénévoles, nous avons en particulier pu mettre nos locaux, pendant les confinements successifs et en toute sécurité, à disposition de personnes en situation de grande précarité (femmes victimes de violences, migrants…). Une belle façon de continuer à faire vivre le sanctuaire alors que nos pèlerins en sont privés ! 

Le sanctuaire de Montligeon est un lieu de pèlerinage — l’un des sites les plus visités du département de l’Orne — qui accueille toute l’année des groupes et des individuels au sein d’une hôtellerie, d’un restaurant et de salles de réunion réunis en Établissement recevant du public (ERP). De ce fait, comme pour tous les restaurateurs et hôteliers, l’année 2020 aura été particulièrement éprouvante sur le plan économique. Dans ce contexte, l’emballement médiatique suscité après la publication de cet article est pour un coup dur qui vient mettre à mal une entreprise composée avant tout d’hommes et de femmes dévoués au service de la vocation du sanctuaire : l’accueil, l’écoute et la consolation de personnes se trouvant dans des situations de grande souffrance. 

Être des artisans de vérité

Aujourd’hui, alors que la tempête médiatique s’est apaisée, je tiens à dire combien cet épisode malheureux, qui n’est finalement que peu de choses face aux drames que vivent nombre de personnes dans leur corps et dans leur âme, nous rappelle l’urgence d’être des artisans de vérité et d’unité au service de la paix. 

Aux jugements faciles, préférons la bienveillance — en particulier sur les réseaux sociaux —, prenons le temps de vérifier les informations que nous relayons, de comprendre les différentes positions, de se parler et, surtout, d’être attentifs aux plus faibles

Le contexte actuel a bien des raisons de nous inquiéter : conséquences morales, politiques et économiques de la crise sanitaire, difficulté à nous projeter, terrorisme et violence, fracture sociale de plus en plus marquée dans notre pays… Tout cela n’est pas une fatalité et nous pouvons inverser cette tendance ! En ces temps de grande confusion, nous sommes invités à prendre de la hauteur par rapport aux événements afin de nous soutenir plutôt que de nous opposer. Aux jugements faciles, préférons la bienveillance — en particulier sur les réseaux sociaux —, prenons le temps de vérifier les informations que nous relayons, de comprendre les différentes positions, de se parler et, surtout, d’être attentifs aux plus faibles d’entre nous qui sont les premières victimes de cette crise dramatique.

Au service de la paix

Les médias et les autres moyens de communication peuvent être une force extraordinaire pour soutenir ce lien. Face au dangereux virus du mensonge et des fake news, le pape François rappelait en 2018 le beau devoir des journalistes de rechercher la vérité et non de la fabriquer : « L’antidote le plus radical au virus du mensonge est de se laisser purifier par la vérité. » Alors que la fête de Noël approche, éveillant notre soif de paix, n’ayons pas peur de nous engager, chacun à notre place et dans la vérité, au service de cette paix. 


Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon

Lire aussi :
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon : le récit d’un emballement

Tags:
ConfinementCoronavirusMesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement