Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconActualités
line break icon

Le pape François s'inquiète de la montée du terrorisme en Europe

General audience

Handout / VATICAN MEDIA / AFP

I.Media - Publié le 04/11/20

Le terrorisme "est en train de se répandre en Europe", regrette le pape François ce mercredi 4 novembre, faisant référence aux attaques de Nice et de Vienne. Il constate que les violences suscitent une vive réprobation de la part de "ceux qui ont dans le cœur la paix du dialogue".

Comme cela avait été annoncé, l’audience générale du Souverain pontife s’est tenue sans public, ce mercredi 4 novembre, pour éviter tout risque de contamination dans un contexte de progression du coronavirus en Italie. Le pape François s’est exprimé devant les caméras dans la bibliothèque privée du Palais apostolique du Vatican, comme il l’avait fait entre mars et septembre 2020.

Après sa catéchèse, le Souverain pontife a prié pour les « victimes sans défense du terrorisme », mentionnant le « grave attentat » de Nice et celui de Vienne. Le terrorisme, « dans une exacerbation de cruauté », a-t-il souligné, « est en train de se répandre en Europe », ce qui provoque une vive réprobation de la part de « ceux qui ont dans le coeur la paix du dialogue ».




Lire aussi :
Attentat de Nice : une prière d’intercession au père Hamel pour faire cesser la barbarie

Le successeur de Pierre a confié les « personnes tragiquement disparues » à la miséricorde de Dieu. Il a exprimé sa « proximité spirituelle » à leurs proches et à tous ceux qui souffrent à cause de ces « événements honteux », les appelant « à trouver un compromis à la violence et à la haine » et à préférer la « collaboration fraternelle entre les religions ».

Des messages aux Niçois et aux Autrichiens

Le pape François avait déjà évoqué les deux attentats ces derniers jours : il avait tout d’abord fait parvenir un message à l’évêque de Nice, Mgr André Marceau, le 29 octobre, après le meurtre de trois personnes dans la basilique Sainte-Marie par un terroriste islamiste. Le 2 novembre, c’est par un télégramme qu’il avait adressé aux proches des victimes, aux blessés et au peuple autrichien un message de proximité, de condoléances et d’apaisement, après un attentat islamiste ayant fait au moins quatre victimes et une quinzaine de blessés dans les rues de Vienne.




Lire aussi :
Attaque de Nice : « Les chrétiens ne doivent pas devenir un symbole à abattre »

Tags:
Attentat de NiceautrichePape Françoisterrorisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement