Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 31 janvier |
Saint Jean Bosco
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pakistan : les protestations contre l’enlèvement d’Arzoo se multiplient

Arzoo

© AED

Arzoo Raja.

Marzena Devoud - publié le 29/10/20

Des chrétiens ont manifesté à l’église Saint-Patrick de Karachi le 28 octobre, pour protester contre l’enlèvement, le mariage et la conversion à l'islam, par la contrainte, d'une jeune chrétienne pakistanaise de 13 ans.

Selon l’agence Ucanews environ 400 personnes, pour la plupart des chrétiens, se sont rassemblées à l’église Saint-Patrick de Karachi, mercredi 28 octobre, à l’appel du cardinal Joseph Coutts pour protester contre l’enlèvement et la conversion forcée à l’islam d’Arzoo Raja, une adolescente catholique de 13 ans. La jeune fille a été enlevée en plein jour devant sa maison à Karachi, le 13 octobre dernier, alors que ses parents étaient au travail. Quelques jours plus tard, les parents d’Arzoo ont appris par la police qu’elle se serait convertie à l’islam de son plein gré, et qu’elle avait été contrainte d’épouser son ravisseur Ali Azhar, âgé de 44 ans.

La famille d’Arzoo a déposé une requête devant un tribunal local pour demander son retour en toute sécurité. Mais par une décision du 27 octobre, la Cour a validé le mariage et empêché la police d’arrêter le principal suspect, les conversions forcées n’étant pas considérées comme un crime au Pakistan.

Des chrétiens dans les rues de plusieurs villes

Le verdict a choqué et mis en colère la minorité chrétienne du pays, dont beaucoup sont descendus dans les rues de Karachi, Lahore, Hyderabad, Faisalabad et d’autres villes. Elles ont exigé un procès équitable et l’application de la justice de la part des autorités, de la police et de la justice du pays.

Saleem Michael, un avocat catholique, a fermement condamné la conversion forcée et illégale de filles appartenant à des minorités : « L’enlèvement d’Arzoo Raja, 13 ans, est un défi pour l’État. C’est un défi à l’état de droit et à la justice. C’est un défi pour les organes de l’État chargés d’appliquer la loi », a déclaré Michael au milieu des cris de « Honte ! », proclamés par la foule, comme le rapporte Ucanews.




Lire aussi :
L’intolérance vis-à-vis des chrétiens s’aggrave dangereusement au Pakistan

« Je tiens à préciser au magistrat qui instruit cette affaire que nous ne nous reposerons pas tant que nous n’aurons pas rendu justice pour nos filles. La loi stipule clairement que toute fille âgée de 9 à 15 ans ne peut contracter de mariage que si elle est accompagnée de ses parents. Monsieur le magistrat, vous devrez lire la loi et si vous ne voulez pas le faire, nous nous assurerons que ce soit le cas », a-t-il ajouté.

De son côté, le père Saleh Diego, vicaire général de l’archidiocèse de Karachi, a condamné cet acte : « Les minorités religieuses vivant au Pakistan sont préoccupées par l’avenir de leurs filles qui se convertissent à l’islam », a-t-il déclaré. « Arzoo est une fille mineure qui doit encore apprendre sa propre religion. Comment peut-elle décider d’accepter l’Islam à son jeune âge? C’est inacceptable. Tout cela a été fait sous pression. Une adolescente de 13 ans ne peut pas décider de sa religion. C’est une fille innocente dont la déclaration doit être déclarée nulle et non avenue par le tribunal », a-t-il souligné en ajoutant que des « documents approuvés par l’État, y compris un certificat de naissance, prouvaient bien qu’Arzoo était née en 2007 » et en condamnant le tribunal qui « nie cette preuve indéniable ».

Pour le père Diego, le tribunal, sans vérifier ni déterminer l’âge d’Arzoo, s’est prononcé « en faveur des ravisseurs ». « Nous ne savons pas pourquoi le juge a pris cette décision. Était-ce dû à sa foi ? Était-ce dû à une pression extérieure ? », se demande-t-il. D’après plusieurs ONG dont le Mouvement pour la Solidarité et la Paix, une organisation de défense des droits de l’Homme dans le pays, environ 1.000 femmes et filles chrétiennes et hindoues sont enlevées chaque année au Pakistan.


ASIA BIBI

Lire aussi :
Pakistan : condamné à mort pour blasphème, le chrétien Sawan Masih acquitté

Tags:
enlevementIslamPakistan
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement