Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Un reconfinement pour sauver Noël : et si Esther Duflo avait eu raison ?

economy-france-covid-19-080_hl_fscheiber_1035528.jpg

Frédéric Scheiber / Hans Lucas

Agnès Pinard Legry - publié le 28/10/20

Prix Nobel d’économie 2019, Abhijit Banerjee et Esther Duflo ont recommandé dans une tribune, publiée fin septembre, la mise en place d’un confinement de tout le territoire du 1er au 20 décembre, afin de permettre aux Français de fêter Noël en famille.

On les a beaucoup raillés lors de la publication de leur tribune sur Le Monde le 27 septembre 2020. Pourtant, aujourd’hui, on s’étonnerait presque de penser le contraire. Prix Nobel d’économie 2019, Abhijit Banerjee et Esther Duflo ont recommandé, il y a déjà un mois, de mettre en place un confinement sur l’ensemble du territoire national, du 1er au 20 décembre, afin de sauver Noël et permettre ainsi aux Français de le fêter avec leur famille. “Il y a pourtant une solution possible”, écrivaient-elles, “décréter un confinement dans tout le territoire pour la période de l’Avent, disons du 1er au 20 décembre, en demandant aux familles de rester chez elles et de ne pas anticiper les vacances en se précipitant chez les grands-parents”.

“Le coût éducatif serait très faible : les deux dernières semaines de cours avant les vacances pourraient se faire en ligne ; il serait peut-être même envisageable de réduire la durée des vacances de la Toussaint d’une semaine et d’augmenter celles de Noël d’une semaine”, reprennent les deux prix Nobel d’économie. D’un point de vue économique le coût serait important “mais moins que d’avoir à annuler Noël ou qu’un reconfinement dans des circonstances bien pires quinze jours plus tard”.




Lire aussi :
En Europe, les lieux de culte se reconfinent petit à petit

Dans cette hypothèse, “d’ici au 21 décembre, il serait possible d’organiser une grande campagne de tests gratuits que les gens pourraient faire au moindre doute à leur sortie de confinement, avant de se rendre dans leurs familles”, recommandent encore Abhijit Banerjee et Esther Duflo. “C’est une solution qui a le mérite de prendre, pour une fois, de l’avance sur le virus, d’être claire, uniforme et transparente. Elle pourrait, de plus, être perçue comme le prix à payer pour une récompense immédiate, un effort collectif pour sauver Noël”. Une proposition qui prend aujourd’hui tout son sens.

Tags:
AventCovidNoël
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement