Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 26 mai |
Sainte Madeleine-Sophie Barat
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Au Laos, les chrétiens sont encore obligés de prier en cachette

WEB2-CHRISTIANS-LAOS-PORTES OUVERTES

Portes ouvertes.

Un groupe de jeunes chrétiens prient en secret dans une forêt au Laos.

Agnès Pinard Legry - publié le 05/10/20

Les chrétiens du Laos font régulièrement face à différentes formes de discrimination et de harcèlement. Une situation qui stagne voire qui empire malgré l’engagement pris par le gouvernement communiste de protéger leurs droits.

Coincé entre le Vietnam, la Chine, la Birmanie et la Thaïlande, le Laos est généralement connu des touristes pour son terrain montagneux et ses monastères bouddhistes. Il l’est moins pour les multiples et nombreuses formes de discrimination et de harcèlement dont les chrétiens sont la cible. Ces derniers ne représentent que 2% des quelque 7 millions d’habitants que compte le pays mais sont régulièrement pris à partie par la population ce qui les oblige à pratiquer leur foi à huis clos.

2% de catholiques

Pendant des décennies, la propagande du gouvernement – communiste – laotien a décrit le christianisme comme un instrument d’influence servant à soutenir l’impérialisme occidental (le Laos est une ancienne colonie française, ndlr). Le pouvoir communiste surveille et contrôle ainsi toute activité religieuse, même celle des églises enregistrées. “Tous les rassemblements doivent être déclarés, ce qui oblige les églises de maison à opérer dans la clandestinité”, rapporte l’ONG chrétienne Portes ouvertes. “Les nouveaux convertis sont accusés de s’exclure d’eux-mêmes de la communauté et sont persécutés par leur famille élargie, les autorités locales et les responsables religieux”.


CHINESE MASS

Lire aussi :
Chine : florilège des vexations quotidiennes que le régime communiste inflige aux chrétiens

Aujourd’hui, dans la capitale, Vientiane, et d’autres grandes villes les chrétiens peuvent pratiquer leur foi relativement librement. Mais dans les communautés rurales les fonctionnaires agissent souvent contre eux en toute impunité : les autorités des villages ainsi que les autres habitants les considérant comme des “éléments négatifs”, ils sont souvent l’objet de brimades et peuvent être, dans certains cas, expulsés de leur village, arrêtés et emprisonnés.

Cinq jeunes adultes et un bébé ont ainsi été contraints fin juillet de quitter leur village situé au nord du pays après qu’une foule ait pris d’assaut leurs habitations “armée de fusils, de marteaux et d’autres outils de menuiserie”, souligne encore l’ONG Portes ouvertes qui précise que “la communauté avait peur que les esprits du village soient perturbés et tuent les habitants si les chrétiens continuaient à croire en Dieu”.

D’après UCA News, le gouvernement laotien a approuvé une loi en décembre dernier permettant aux chrétiens de célébrer des messes et de prêcher leur foi sans être dérangés, en obéissant toujours aux règles et règlements du pays. Mais cette dernière n’est toujours pas – ou mal – appliquée dans les zones rurales.

Tags:
AsielaosPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement