Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 13 juin |
Bienheureux Guy de Cortone
home iconActualités
line break icon

Covid 19 : aucune messe pour les fidèles de Buenos Aires depuis plus de 5 mois

Meunierd / Shutterstock

La basilique Nuestra Senora de la Merced, à Buenos Aires (Argentine), dont la construction s'est achevée en 1779.

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 28/08/20 - Mis à jour le 30/08/20

Dans certaines villes du monde, comme Buenos Aires (Argentine), les cultes restent interdits en raison de l'épidémie de Covid-19. Certains fidèles n'ont pas pu se rendre à la messe depuis plusieurs mois.

Elle a beau avoir eu le pape François, comme archevêque, les conditions de restriction sanitaire n’en restent pas moins drastiques. À Buenos Aires (Argentine), cela fait maintenant cinq mois que les cultes publics sont suspendus en raison de la pandémie de Covid-19, ainsi que le rapporte le média catholique Crux. Le confinement mis en place dès le 20 mars a permis de freiner la contagion et une partie de l’Argentine s’est progressivement déconfinée. Si les liturgies publiques sont aujourd’hui autorisées dans d’autres régions du pays, les autorités continuent à les interdire dans la capitale, durement touchée par l’épidémie. Les prêtres doivent donc faire preuve de créativité, multipliant les messes, chapelets et retraites en ligne ou organisant des lectio divina en direct. Et si confession et communion sont proposées aux fidèles au cours de temps impartis à cela, il n’est toujours pas question de messe publique.

Buenos Aires n’est pas la seule ville à être touchée de cette manière. Au Pérou, par exemple, un décret a prolongé l’état d’urgence jusqu’au 31 août dans 36 provinces du pays, suspendant juqu’à nouvel ordre les activités religieuses. En République démocratique du Congo (RDC), les services religieux n’ont repris que le 16 août dernier après avoir été suspendus durant près de cinq mois.




Lire aussi :
Sœur Rébecca et sœur Clotilde, les « hermanitas » de Buenos Aires

Tags:
ArgentineCoronavirusMesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
La plus belle question à poser à votre conjoint le soir en rentra...
2
Domitille Farret d'Astiès
Comment savoir si on est amoureux ? L’explication lumineuse de Mi...
3
Audrey Lallement
Cécile et François-Paul, un couple à l’épreuve du cancer
4
Padre Pio bedroom
Marzena Devoud
[DIAPO] Pénétrez dans la chambre des grands saints
5
Mathilde de Robien
Ces petites croix qui guérissent et qui sauvent
6
Philip Kosloski
Qu’est-ce qu’un voile huméral et à quoi sert-il ?
7
Mathilde de Robien
Le guide des prénoms chrétiens pour une petite fille
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement