Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Saviez-vous que le cappucino a été inspiré par des religieux du XVIe siècle ?

Partager

Le cappuccino, cette boisson savoureuse que vous avez probablement consommée au moins une fois dans sa vie tire son nom d’une communauté connue dans le monde entier.

Son brun chaleureux et sa mousse qui effleure délicatement le bout des lèvres ne vous rappellent rien ? Le cappuccino, emblème de la culture italienne dans le monde entier, confectionné à base de café expresso et de mousse de lait, est probablement l’une des boissons chaudes les plus célèbres au monde. Mais peu d’entre nous savent qu’il doit son nom aux frères mineurs capucins, dont la fondation remonte en Italie au XVIe siècle. Le nom de la boisson chaude viendrait de sa couleur qui rappelle celle de l’habit porté par ces religieux.

Une référence à l’habit religieux

Créé en 1525 par Matteo Bassi, l’ordre des capucins est une branche de la famille franciscaine. Les premiers frères, qui désirent expérimenter une vie de prière et de pauvreté plus proche de l’héritage laissé par saint François d’Assise, choisissent alors une simple robe de bure à capuche marron ainsi qu’une ceinture de corde. Leur nom de « capucin », qui n’est au départ qu’un surnom donné par la population locale, vient de leur long capuce – capuchon en pointe. Aujourd’hui, l’ordre compte près de 11.000 frères répartis dans une centaine de pays. Parmi les frères de l’ordre, certains ont marqué l’histoire de l’Église, comme Padre Pio.

Order of Friars Minor Capuchin
Fray Foto | Cathopic CC0

La date exacte à laquelle le terme « cappuccino » a été utilisé pour la première fois pour décrire le café est incertaine. L’expression est appliquée pour la première fois au café en allemand. D’aucuns lient son origine à Marco d’Aviano, un frère capucin choisi comme confident par l’empereur autrichien Léopold Ier dans les années 1680. C’est en effet à cette période qu’apparaissent les premiers cafés à Vienne, qui se mettront à servir des « kapuziner », du café bouilli et mélangé avec de la crème, du sucre et des épices. Pour les Italiens, le véritable cappucino est bien de chez eux, mais quoi qu’il en soit, il tire clairement son nom des frères capucins. What else ?

À découvrir également : Quand les liqueurs se font monastiques