Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

La basilique Sainte-Sophie va-t-elle redevenir une mosquée ?

AFP PHOTO / SEZAYI ERKEN
La basilique Sainte-Sophie (Istanbul).
Partager

Si l’imam récitant une sourate dans la basilique Sainte-Sophie le 29 mai dernier, une première depuis plus de 80 ans, a surpris et choqué de nombreux observateur, le président turc Recep Tayyip Erdogan n’a jamais cessé d’affirmer sa volonté d’en faire une mosquée. Plusieurs médias turcs avancent qu’il aurait longuement échangé à ce sujet avec des membres de son parti, l’AKP.

La volonté du président turc Recep Tayyip Erdogan de faire de l’ancienne basilique Sainte-Sophie une mosquée est connue de tous. Peu avant les élections municipales de 2019, craignant que son Parti de la justice et du développement (AKP) perde les villes d’Ankara et d’Istanbul, il avait évoqué la possibilité de refaire de l’ancienne basilique Sainte-Sophie d’Istanbul, qui est actuellement un musée, une mosquée. Une annonce qui était jusqu’à présent restée au stade des mots. Mais le 29 mai dernier, alors qu’Istanbul célébrait le 567e anniversaire de la conquête de Constantinople par les Ottomans avec le sultan Mehmet II, un imam a récité la sourate 48 du Coran, Al-Fath, qu’on peut traduire par « La victoire éclatante » suivie d’une prière célébrant la conquête.

Convertie en mosquée en 1453

Si l’événement a choqué nombre d’observateurs c’est que la basilique Sainte-Sophie est un symbole. Église byzantine, elle a été convertie en mosquée en 1453 après la prise de Constantinople par les ottomans et l’est restée pendant près de mille ans. C’est Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la République turque, qui décida de la transformer en musée au début des années 1930.

Mais cette fois-ci, il se pourrait que le président turc aille plus loin. D’après le quotidien turc Hürriyet, citant des sources proches du dossier, le projet de modification du statut de la basilique Sainte-Sophie a été examiné par Erdogan lui-même lors d’une réunion avec le comité exécutif central de l’AKP afin de trouver comment changer le statut de l’édifice et le rendre au culte musulman tout en garantissant l’accès du bâtiment aux touristes.

Une réponse le 2 juillet ?

L’Union turque des monuments historiques avait déjà soumis en 2004 au gouvernement turc la demande d’ouvrir la basilique Sainte-Sophie à des rassemblements de prière pour les musulmans sans recevoir de réponse, rapporte l’agence Fides. L’année suivante, le Conseil d’État avait rejeté le recours présenté par l’Union pour tenter de faire approuver sa requête. Loin de se décourager, le journal turc Yeni Şafak rapporte que l’association a déposé une nouvelle demande auprès de la Cour suprême afin de déterminer si le décret sur la conversion de la basilique Sainte-Sophie en musée signé par Atatürk en 1934 afin de déterminer s’il était authentique ou faux. La décision devrait tomber le 2 juillet.