Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Soudan du Sud : « Notre hôpital, c’est Dieu Lui-même »

Alex McBride / AFP
Partager

Alors que 904 Sud-soudanais ont été officiellement touchés ces dernières semaines par le Covid-19, Mgr Edward Hiiboro Kussala, président de la Conférence épiscopale du Soudan, a proposé aux fidèles une neuvaine à l’Esprit-Saint.

Demander l’intervention de Dieu pour lutter contre le coronavirus : c’était l’intention de Mgr Edward Hiiboro Kussala, évêque de Tombura-Yambio et président de la Conférence épiscopale, au sud du Soudan. Quelques jours avant la Pentecôte, il a proposé aux fidèles de son diocèse d’effectuer une neuvaine à l’Esprit-Saint. En effet, en ce temps de Pentecôte, quoi de mieux que de demander à l’Esprit-Saint de faire rejaillir en nous ses sept dons que sont la crainte, la piété, la connaissance, la force, le conseil, l’intelligence et enfin la sagesse ? La Pentecôte par l’apparition du Saint-Esprit transmet le feu missionnaire aux apôtres. Aujourd’hui, cette fête a le mérite de rappeler à tout chrétien ce à quoi il est appelé : la mission et la prière. 

Le Saint-Esprit, parce qu’il fortifie la Foi, intercède pour chacun auprès de la Sainte-Trinité, rappelle le Catéchisme de l’Église catholique. « Nous prions avec les sept dons de l’Esprit Saint pour nous aider à relever les défis, à répondre aux difficultés, aux préoccupations et aux douleurs provoquées par le coronavirus », a expliqué Mgr Kussala à l’agence Fides.

Accorder toute sa confiance à l’Esprit-Saint missionnaire

D’une grande confiance envers l’Esprit-Saint donné aux apôtres ainsi qu’à tout catholique ayant reçu le sacrement de la confirmation, l’évêque du diocèse de Tombura-Yambio accorde la priorité à la prière implorant la troisième personne de la Sainte-Trinité. Pendant ces neuf jours de recueillement, les fidèles de son diocèse ont donc prié « pour la descente de l’Esprit-Saint sur la République du Soudan du Sud et sur le monde ». 

Le président de la Conférence épiscopale du pays aspire à ce que « Dieu nous guérisse de la peur, de la confusion et des difficultés que le coronavirus a causés ». Vivant dans un pays pauvre d’Afrique dans lequel les conditions sanitaires sont quasi-inexistantes et qui semble avoir été relativement épargné par le coronavirus, l’évêque souhaite s’en remettre principalement à Dieu. « Notre hôpital, c’est Dieu Lui-même », affirme-t-il avec force, avant de poursuivre : « les structures dont nous avons besoin pour guérir sont Dieu Lui-même et par la suite nous devons renforcer notre confiance en Lui et suivre Ses instructions ». 

Mgr Kussala invite dès lors ses fidèles à oser la mission entre eux en faisant preuve de solidarité, tout en implorant le renouvellement des dons du Saint-Esprit dans le cœur de chacun. Que les chrétiens soient des « instruments de Dieu au cours de cette période de pandémie afin de guérir ce monde, en nous aidant les uns les autres à suivre de simples mais importantes instructions que nous avons reçues », a-t-il souligné avec confiance. 


Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM