Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Saint Éric
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Soudan du Sud : “Notre hôpital, c’est Dieu Lui-même”

soudan-covid-000_1sg11q.jpg

AFP

Alex McBride / AFP

Quitterie Jozeau - publié le 04/06/20

Alors que 904 Sud-soudanais ont été officiellement touchés ces dernières semaines par le Covid-19, Mgr Edward Hiiboro Kussala, président de la Conférence épiscopale du Soudan, a proposé aux fidèles une neuvaine à l’Esprit-Saint.

Demander l’intervention de Dieu pour lutter contre le coronavirus : c’était l’intention de Mgr Edward Hiiboro Kussala, évêque de Tombura-Yambio et président de la Conférence épiscopale, au sud du Soudan. Quelques jours avant la Pentecôte, il a proposé aux fidèles de son diocèse d’effectuer une neuvaine à l’Esprit-Saint. En effet, en ce temps de Pentecôte, quoi de mieux que de demander à l’Esprit-Saint de faire rejaillir en nous ses sept dons que sont la crainte, la piété, la connaissance, la force, le conseil, l’intelligence et enfin la sagesse ? La Pentecôte par l’apparition du Saint-Esprit transmet le feu missionnaire aux apôtres. Aujourd’hui, cette fête a le mérite de rappeler à tout chrétien ce à quoi il est appelé : la mission et la prière. 

Le Saint-Esprit, parce qu’il fortifie la Foi, intercède pour chacun auprès de la Sainte-Trinité, rappelle le Catéchisme de l’Église catholique. “Nous prions avec les sept dons de l’Esprit Saint pour nous aider à relever les défis, à répondre aux difficultés, aux préoccupations et aux douleurs provoquées par le coronavirus”, a expliqué Mgr Kussala à l’agence Fides.

Accorder toute sa confiance à l’Esprit-Saint missionnaire

D’une grande confiance envers l’Esprit-Saint donné aux apôtres ainsi qu’à tout catholique ayant reçu le sacrement de la confirmation, l’évêque du diocèse de Tombura-Yambio accorde la priorité à la prière implorant la troisième personne de la Sainte-Trinité. Pendant ces neuf jours de recueillement, les fidèles de son diocèse ont donc prié “pour la descente de l’Esprit-Saint sur la République du Soudan du Sud et sur le monde”. 

Le président de la Conférence épiscopale du pays aspire à ce que “Dieu nous guérisse de la peur, de la confusion et des difficultés que le coronavirus a causés”. Vivant dans un pays pauvre d’Afrique dans lequel les conditions sanitaires sont quasi-inexistantes et qui semble avoir été relativement épargné par le coronavirus, l’évêque souhaite s’en remettre principalement à Dieu. “Notre hôpital, c’est Dieu Lui-même”, affirme-t-il avec force, avant de poursuivre : “les structures dont nous avons besoin pour guérir sont Dieu Lui-même et par la suite nous devons renforcer notre confiance en Lui et suivre Ses instructions”. 

Mgr Kussala invite dès lors ses fidèles à oser la mission entre eux en faisant preuve de solidarité, tout en implorant le renouvellement des dons du Saint-Esprit dans le cœur de chacun. Que les chrétiens soient des “instruments de Dieu au cours de cette période de pandémie afin de guérir ce monde, en nous aidant les uns les autres à suivre de simples mais importantes instructions que nous avons reçues”, a-t-il souligné avec confiance. 


Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Logo OPM
OPM



Lire aussi :
Les deux missions de sœur Gutierrez pendant la pandémie : soigner et évangéliser

Tags:
AfriqueMissionnaireOPMSoudan
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement