Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Déconfinement : les camps scouts devraient bien avoir lieu

SCOUTS
© Bastien Boisjot / SGDF
Partager

À la suite des annonces d’Édouard Philippe le 28 mai 2020, qui a présenté en détails l’acte 2 du déconfinement, colonies de vacances et camps en plein air pourront en principe reprendre à partir du 22 juin. Une bonne nouvelle pour les différents mouvements scouts.

« Dans tous les départements, les colonies de vacances pourront ré-ouvrir à partir du 22 juin et c’est une bonne nouvelle », a lancé le Premier ministre le 28 mai dernier lors des annonces sur la phase 2 du déconfinement. Comme les colonies de vacances, les camps scouts, qui sont des accueils collectifs de mineurs, sont placés sous l’autorité du ministère chargé de la jeunesse. En 2018, on recensait plus de 180.000 scouts en France, tous mouvements confondus. Ces annonces sont donc de bonne augure, tout comme la fin de la limitation des déplacements à 100 kilomètres maximum, à compter du 2 juin, qui est déjà le signe d’une « liberté retrouvée », selon les mots d’Édouard Philippe, et qui donne plus de latitude dans le choix des lieux de camps.

Mais si ces déclarations sont positives pour les différents mouvements scouts en France, reste à savoir comment ces camps pourront s’organiser de façon concrète. Par exemple, les enfants pourront-ils dormir à plusieurs dans des tentes, ce qui impliquerait une promiscuité très loin de la distanciation physique des gestes barrières ? L’application de ces derniers semble est en effet très compliquée, voire impossible, à mettre en place au sein des camps scouts. Les Scouts et Guides de France, qui travaillent sur un protocole sanitaire avec d’autres mouvements scouts, plaident de leur côté pour que les camps soient considérés comme des lieux de confinement en eux-mêmes.