Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Covid-19 : un « miracle » repéré par Paris Match

© Shutterstock
L'église Saint-Louis des Invalides.
Partager

Aucun des quelque 75 pensionnaires de l’hôtel des Invalides, à Paris, dont la moyenne d’âge est de 90 ans, n’a été touché par le covid-19.

C’est une belle nouvelle que révèle Paris Match. Aucun des 75 pensionnaires accueillis au sein de l’Institution nationale des Invalides, qui accueille les grands blessés, qu’ils aient été combattants ou résistants, n’a été touché par le covid-19. Une nouvelle d’autant plus surprenante qu’il s’agit d’un public particulièrement à risque, la moyenne d’âge y étant de 90 ans. « Nos pensionnaires ont été confinés dès le 13 mars, soit quatre jours avant la date officielle », a expliqué à Paris Match le gouverneur des Invalides, le général de Saint-Chamas, gouverneur des Invalides.

En parallèle, ils sont privés de visites et les consultations externes des services de médecine physique et de réadaptation ont été suspendues sur décision du médecin général Guisset, directeur de l’institution nationale. Mais pour éviter aux pensionnaires un trop grand isolement, le personnel les met régulièrement en contact avec leur famille via Skype et prête une écoute attentive à leurs histoires… qui ont fait la ‘grande’ histoire.

Pour mémoire, c’est au XVIIe siècle, alors qu’aucune structure n’existait pour abriter les soldats invalides et malgré les souhaits précurseurs de Philippe Auguste et surtout d’Henri IV, que Louis XIV décide, par l’ordonnance de 1670 et complétée par l’édit d’avril 1674, de faire construire : « un hostel royal pour y loger tous les officiers et soldats tant estropiés que vieux et caduques ». Une mission assurée sans faille depuis plus de 300 ans.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]