Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Les familles autorisées à revenir dans les Ehpad malgré l’épidémie de covid-19 ?

WEB2-OLD PEOPLE-EHPAD-GODONG-fr388069a.jpg
Fred de Noyelle I GODONG
Partager

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé le rétablissement depuis ce lundi 20 avril, d’un « droit de visite pour les familles » dans les Ehpad à condition de respecter des mesures strictes. Un soulagement pour les familles, qui devront néanmoins encore s’armer de patience dans certaines résidences où les conditions ne semblent pas encore réunies.

Alors que les Ehpad ne peuvent plus recevoir de visites depuis le 11 mars dernier en raison de l’épidémie de covid-19, l’annonce du ministre de la Santé, Olivier Véran, lors de la conférence de presse de dimanche 19 avril, a soulagé de nombreuses familles. Une décision qui a été prise après consultation des « sociétés savantes et des représentants des organismes de ces établissements pour personnes âgées », a indiqué le ministre qui a rappelé néanmoins les conditions très strictes qui devront être mises en place : pas plus de deux personnes de la famille et l’impossibilité d’avoir un contact physique avec la personne.

S’armer de patience

Toutefois, Olivier Véran a précisé que ces visites s’organiseront sous la responsabilité des directions d’établissements qui devront dire à la famille « lorsque ce sera possible et dans quelles conditions ». Une précision importante car dans plusieurs établissements contactés par Aleteia, la réponse est claire. Pour cause de cas déclarés de covid-19, voire de décès ces dernières semaines, au sein des Ehpad interrogés et dans un souci de protection pour les résidents comme pour leurs familles, les visites ne sont pas encore autorisées cette semaine, malgré l’annonce du ministre. En effet, selon les chiffres même du ministère, « 45% des Ehpad ont signalé au moins un cas de Covid positif sur le territoire ». Les familles devront donc s’armer de patience, notamment en région parisienne, particulièrement touchée par le virus.

Néanmoins, comme le témoigne le directeur d’un Ehpad catholique de Versailles, « notre décision est plutôt bien comprise par les familles, qui dès l’annonce du ministre, ont été nombreuses à nous demander si elles pouvaient revenir. Mais elles ont accepté notre décision d’attendre encore avant d’autoriser à nouveau les visites, et nous les avons rassurés sur le bon moral de nos résidents que nous chouchoutons ».

Certaines régions voient cependant les portes de leurs ehpad s’ouvrir de nouveau, comme dans le Grand-Est par exemple, pourtant durement touché par l’épidémie de Covid-19. Ainsi, dès samedi 19 avril, le département du Bas-Rhin a annoncé son intention de permettre aux familles de venir rendre visite aux personnes âgées hébergées en ehpad en respectant des consignes de sécurité strictes. Un soulagement pour les familles, pour qui ces visites interdites sont parfois « plus dures à vivre que pour les résidents eux-mêmes », constate une directrice d’établissement qui a prévu d’organiser les rencontres sur la terrasse de son l’établissement, à partir de mercredi prochain, et pour une durée d’une demi-heure maximum par résident.