Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Incendie de Notre-Dame : il n’y a pas d’âge pour être généreux, la preuve

Don fillette anglaise
Partager

Après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, dans la nuit du 15 au 16 avril 2019, la cathédrale se relève pas à pas. Et aussi terrible qu’il ait été, ce drame a été un catalyseur de générosité. Même les plus jeunes se sont sentis concernés, à l’image d’une petite Anglaise et d’un jeune Italien.

Il y les grands donateurs et les petits donateurs… au vaste cœur. Parmi eux, Caitlyn, une Anglaise de 9 ans qui a glissé ses économies dans une enveloppe pour la Fondation du Patrimoine, c’est-à-dire trois euros et quelques centimes, accompagnées de ce mot charmant : « Cher peuple de France et de Paris, je m’appelle Caitlyn et j’ai 9 ans, je vis en Angleterre. J’ai entendu parler de l’incendie de Notre-Dame à la radio et je voulais aider. Je sais que ce n’est pas grand-chose, mais chaque petit geste compte. En espérant que la reconstruction ne prendra pas trop de temps, merci ».

De son côté, Christophe Rousselot, délégué général de la Fondation Notre-Dame, a été ému en découvrant l’histoire de ce jeune Italien qui a fait sa première communion peu de temps après la tragédie parisienne. « Je ne veux pas de cadeau », a-t-il lancé à ses proches, les enjoignant plutôt à rassembler de l’argent pour aider à la reconstruction de la Dame de pierre. Chose dite, chose faite : son père a donc envoyé le montant de la cagnotte constituée à la fondation en expliquant simplement que son fils serait heureux de recevoir une image de Notre-Dame. Décidément, la générosité n’a pas d’âge.