Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 01 décembre |
Saint Eloi
home iconSpiritualité
line break icon

Les six étapes à suivre pour recevoir la communion spirituelle

WEB2-PRAY-HOME-HANDS-shutterstock_533440183.jpg

Daniel Jedzura I Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - Publié le 10/04/20

Comment recevoir concrètement la communion spirituelle ? Aleteia vous propose un "mode d'emploi" en six étapes que vous pouvez adapter à votre situation.

Si vous êtes en situation de recevoir la communion sacramentelle, vous pouvez, en l’absence de prêtre, recevoir la communion spirituelle. La meilleure façon de vous en assurer est de procéder à une confession spirituelle, en suivant, par exemple, les étapes qu’Aleteia vous propose. En pratique, la communion spirituelle peut se recevoir au cours d’une messe retransmise à la télévision ou par l’Internet et à laquelle on assiste. Dans ce cas, vous vous associez à la prière liturgique en intériorisant bien chacune des étapes de la messe, en particulier la préparation pénitentielle et la liturgie de la parole. À défaut, vous pouvez vous recueillir devant un oratoire de circonstance (le « coin prière » familial ou personnel) ou dans une église ouverte, de préférence devant le Saint Sacrement.

1ère étapeS’unir à la prière de l’Église

Avant la communion spirituelle, il convient de se mettre en présence de Dieu et de s’unir à la prière de toute l’Église. Après un signe de croix et une brève invocation de l’Esprit Saint, vous pouvez lire les oraisons et les antiennes du jour. Les missels des fidèles contiennent des introductions à la messe du jour, ainsi que des indications sur le temps liturgique (carême, triduum, temps pascal…), les diverses solennités, une biographie du saint qui est célébré…


PRAY

Lire aussi :
Communion spirituelle : de quoi parle-t-on ?

2e étapeLa purification intérieure

Pour préparer son cœur à recevoir la grâce de la communion spirituelle, vous pouvez réciter ou chanter le Kyrie litanique (« Seigneur prends pitié ») suivi de la formule d’absolution Misereatur vestri (« Que Dieu nous fasse miséricorde »), qui dans le rituel de la messe remplace le Confiteor (« Je confesse à Dieu ») :

Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour guérir et sauver les hommes, prends pitié de nous. – Kyrie eleison. Ô Christ, venu dans le monde appeler tous les pécheurs, prends pitié de nous. – Christe eleison. Seigneur, élevé dans la gloire du Père où tu intercèdes pour nous, prends pitié de nous. – Kyrie eleison. Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen.

3e étapeL’écoute de la Parole de Dieu

En union avec tout le Peuple de Dieu et la communauté des fidèles, vous pouvez ensuite lire et méditer les textes de la Parole de Dieu de la messe du jour.


BIBLE

Lire aussi :
Il ne faut pas « lire » la parole de Dieu, il faut l’écouter

4e étapeLa prière de communion spirituelle

Un peu comme l’âme de la bien aimée dans le Cantique des cantiques qui cherche son bien-aimé pour s’unir à lui, la communion spirituelle doit se vivre comme le désir d’une présence, qui est celle du sacrement. La prière de communion spirituelle est l’expression de ce désir. Nous vous proposons plusieurs prières. Celle dite chaque matin par le pape François, attribuée au cardinal Merry del Val (+ 1930) dit très bien l’objet de ce désir : on peut y adjoindre celle du Père Scupoli (+ 1610), plus courte et plus enflammée, ou encore celle de l’évêque de Vannes, Mgr Centène.

Prière dite chaque matin par le pape François À tes pieds, ô mon Jésus, je m’incline et je t’offre le repentir de mon cœur contrit qui s’abîme dans son néant et Ta sainte présence. Je t’adore dans le Saint Sacrement de ton amour, désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que mon cœur t’offre. En attente du bonheur de la communion sacramentelle, je veux te posséder en esprit. Viens à moi, ô mon Jésus, pour la vie et pour la mort. Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et la mort. Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime. Ainsi soit-il.

Prière de saint Alphonse de Liguori Adorable Jésus, je crois fermement que Vous êtes réellement Présent dans le Saint-Sacrement. Je Vous adore et Vous aime par-dessus toutes choses ; je Vous désire de toute l’ardeur de mon âme. Mais puisque je ne puis maintenant Vous recevoir sacramentellement, venez au moins spirituellement dans mon cœur. Oui, venez, ô Jésus ; venez dans mon cœur, venez combler mes plus ardents désirs ; venez établir la sainteté dans mon âme. Jésus, je m’unis à Vous, comme si Vous y étiez déjà venu ; en effet, je Vous adore, et je me consacre tout à Vous. Ne Vous séparez jamais de moi ; ne permettez pas que je me sépare jamais de vous. Ainsi soit-il.

La prière pour la communion spirituelle de Mgr Centène, évêque de Vannes Seigneur Jésus, je crois fermement que Tu es présent dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie. Je T’aime plus que tout et je Te désire de toute mon âme. “Après toi languit ma chair comme une terre assoiffée” (Ps 62). Je voudrais Te recevoir aujourd’hui avec tout l’amour de la Vierge Marie, avec la joie et la ferveur des saints. Puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement, viens au moins spirituellement visiter mon âme. En ce temps de carême, que ce jeûne eucharistique auquel je suis contraint me fasse communier à Tes souffrances et surtout, au sentiment d’abandon que Tu as éprouvé sur la Croix lorsque Tu t’es écrié : “Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné.” Que ce jeûne sacramentel me fasse communier aux sentiments de Ta Très Sainte Mère et de Saint Joseph quand ils T’ont perdu au temple de Jérusalem, aux sentiments de Ta Sainte mère quand elle Te reçut, sans vie, au pied de la Croix. Que ce jeûne eucharistique me fasse communier aux souffrances de Ton Corps mystique, l’Église, partout dans le monde où les persécutions, où l’absence de prêtres, font obstacle à toute vie sacramentelle. Que ce jeûne sacramentel me fasse comprendre que l’Eucharistie est un don surabondant de Ton amour et pas un dû en vue de mon confort spirituel. Que ce jeûne eucharistique soit une réparation pour toutes les fois où je T’ai reçu dans un cœur mal préparé, avec tiédeur, avec indifférence, sans amour et sans action de grâce. Que ce jeûne sacramentel creuse toujours davantage ma faim de Te recevoir réellement et substantiellement avec Ton corps, Ton sang, Ton âme et Ta divinité lorsque les circonstances me le permettront. Et d’ici là, Seigneur Jésus, viens nous visiter spirituellement par Ta grâce pour nous fortifier dans nos épreuves. Maranatha, viens Seigneur Jésus.

Prière en union avec tous les prêtres Seigneur, en union avec les prêtres de chaque autel de ton Église, où ton Corps et ton Sang très saint sont offerts au Père, je veux t’offrir des louanges et des actions de grâces. Je t’offre mon âme et mon corps, avec le désir ardent d’être toujours uni à toi. Comme je ne peux pas te recevoir sacramentellement, je te demande de venir spirituellement dans mon cœur. Je me joins à toi, et t’embrasse avec toute l’affection de mon âme. Que rien ne me sépare de toi, et que je vive et meure dans ton amour. Amen.

5e étapeL'action de grâce et l'envoi

Le temps d’action de grâce est le temps qui, à la messe, nous fait passer de la communion sacramentelle (physique) à la communion spirituelle. Étant directement dans le moment de la communion spirituelle, nous pouvons rendre grâce en nous unissant à nouveau à la prière de l’Église en prenant la résolution de témoigner du don reçu. Cette résolution peut s’exprimer par une prière à l’Esprit Saint, la prière de saint Ignace (la prière scoute) ou la prière d’abandon du bienheureux Charles de Foucauld :

Mon Père, je m’abandonne à toi, fais de moi ce qu’il te plaira. Quoi que tu fasses de moi, je te remercie. Je suis prêt à tout, j’accepte tout. Pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures, je ne désire rien d’autre, mon Dieu. Je remets mon âme entre tes mains. Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur, parce que je t’aime, et que ce m’est un besoin d’amour de me donner, de me remettre entre tes mains, sans mesure, avec une infinie confiance, car tu es mon Père.




Lire aussi :
Comment est née la « prière d’abandon » de Charles de Foucauld ?

6e étapeLa protection de Marie

Il est bon d’achever ce temps de communion spirituelle et de prière avec la Vierge Marie. Plusieurs prières sont possibles, comme le Salve Regina, la plus célèbre des antiennes adressées à la Mère de Dieu.

Salve, Regína, Máter misericórdiæ Víta, dulcédo, et spes nóstra, sálve. Ad te clamámus, éxules, fílii Hévæ. Ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum válle. Eia ergo, Advocáta nóstra, íllos túos misericórdes óculos ad nos convérte. Et Jésum, benedíctum frúctum véntris túi, nóbis post hoc exsílium osténde. O clémens, O pía, O dúlcis Vírgo María.
web2-mary-vierge-godong-fr503414a.jpg
Fred de Noyelle I Godong

Chapelle Notre-Dame-de-la-Médaille-miraculeuse.
Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre consolation, notre espoir, salut ! Enfants d’Ève, de cette terre d’exil nous crions vers vous ; vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes. Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards compatissants. Et, après cet exil, obtenez-nous de contempler Jésus, le fruit béni de vos entrailles, Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie !

Ce peut être aussi le Sub Tuum, qui passe pour être la prière mariale la plus ancienne, particulièrement adaptée en ce temps d’épreuve :

Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve mais de tous les dangers délivre-nous toujours Vierge glorieuse et bénie.

Terminer par un signe de croix




Lire aussi :
Le signe de la Croix est redoutable au démon, puisque c’est par la Croix que nous lui échappons.

Tags:
Communion
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement