Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconPerles du Web
line break icon

Allez les soignants ! Quand l’arrière soutient ceux qui sont au front

Capture écran Instagram #restezauxfourneaux

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 31/03/20

Préparation d'un repas, mot doux, applaudissements... Les Français ne manquent pas d'imagination pour dire à leurs soignants qu'ils les aiment et les remercier pour leur investissement au service des malades.

« Nous sommes en guerre », a répété à l’envi Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée le 16 mars dernier. Et qui dit guerre dit certaines personnes sur le front, et d’autres à l’arrière. Sur le front, en première ligne, on peut citer les soignants, les aumôniers d’hôpitaux, mais aussi les commerçants, les chauffeurs de bus, bref, tout ceux que leur mission met directement au contact des autres, au risque de contracter le virus.

Et à l’arrière, les initiatives se multiplient pour soutenir ces soldats qui forcent l’admiration générale, et en particulier les soignants. Chaque soir, à 20 heures, des milliers de Français reconnaissants les applaudissent depuis leurs fenêtres, quand d’autres leur font des courses, laissent des petites surprises devant leurs portes d’entrée, leur préparent des repas ou mettent à disposition leurs imprimantes 3D pour confectionner des masques. De belles initiatives qui sont souvent relayées sur les réseaux sociaux, comme en témoignent ces deux tweets anonymes.

https://twitter.com/Kaamoulox/status/1243537081168781315

Sur Instagram, une chaîne de solidarité gourmande pour les soignants a vu le jour avec le hashtag #restezauxfourneaux. Des pâtissiers amateurs confinés peuvent ainsi préparer de bons plats à l’intention des soignants. Une manière à leur niveau de partager un savoir-faire et d’en faire profiter ceux qui sont au front.

View this post on Instagram

A post shared by Lucile B. (@cheflulucorona)

C’est parfois fantaisiste. Sur Twitter, un soignant fervent supporter de l’OM publie ainsi la photographie d’un masque avec le logo du club marseillais apposé sur le masque qu’une de ses collègues lui a offert. Et même s’il n’est pas aux normes, le geste semble lui avoir fait très plaisir. Un peu plus loin, c’est le dessin d’une fillette avec ces mots, « Merci l’hôpital, on vous encourage », qui est publié sur Twitter par sa mère. Des initiatives qui montrent que même au milieu des difficultés, l’être humain a bien des ressources.

https://twitter.com/jefgeekmaster/status/1241464944211693568




Lire aussi :
Au temps du coronavirus, les catholiques ne manquent pas d’imagination

Tags:
Coronavirussoignants
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement