Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Christ miraculeux déplacé à Saint-Pierre de Rome pour la veillée de prière

Partager

Il a sauvé Rome de la grande peste de 1522 et le pape est venu le prier lors d’un pèlerinage surprise le 15 mars dernier. Le vénéré Christ Miraculeux a exceptionnellement quitté l’église San Marcelo pour être installé à Saint-Pierre de Rome, où le Pape le priera à nouveau, ce vendredi 27 mars, lors d’une veillée de prière historique retransmise en direct.

Le crucifix du Christ miraculeux vient de quitter l’Église de San Marcello pour Saint-Pierre de Rome. Vendredi 27 mars, dans l’atrium de la basilique, le Pape priera pour la fin de l’épidémie du coronavirus devant ce crucifix, invoqué dans les siècles passés pour éradiquer la peste. Le 15 mars dernier, le Pape était déjà venu prier au pied de ce crucifix.

Pope prays christ
VATICAN MEDIA / AFP

L’histoire de ce crucifix a marqué la vie romaine. En 1519, dans la nuit du 22 au 23 mai, l’église de San Marcello est entièrement détruite par un terrible incendie. Pourtant, à l’aube, les riverains, totalement désolés devant les décombres encore fumants, trouvent le crucifix accroché au maître-autel providentiellement intact, éclairé par une lampe à huile qui, bien qu’attaquée par les flammes, brûle encore à ses pieds… On crie alors au miracle, et les plus dévots vont commencer à se rassembler chaque vendredi pour prier et allumer des lampes au pied du crucifix, créant par la suite « l’Archiconfrérie du Saint Crucifix »,  qui existe encore aujourd’hui.

La terrible peste de Rome

Mais ce n’est pas le seul miracle du crucifix. À peine trois ans plus tard, en 1522, une terrible peste secoue Rome au point de craindre que la ville ne perde tous ses habitants. Désespérés, les frères des Serviteurs de Marie décident alors de porter le crucifix lors d’une procession pénitentielle de l’église de San Marcello à la basilique Saint-Pierre. Les autorités, craignant la contagion, tentent d’empêcher la procession, mais le désespoir collectif ne tient pas compte de l’interdiction, et le crucifix est porté à travers la ville, sous les acclamations des Romains. La procession dure plusieurs jours, le temps de parcourir tout Rome, et lorsque le crucifix revient à sa place, la peste est terminée et la ville sauvée de l’extermination.

Igreja de San Marcello al Corso, Roma (Reprodução Redes Sociais)

Un siècle après ces deux miracles, il est décidé, à partir de 1650, que le crucifix miraculeux sera apporté à Saint-Pierre de Rome chaque année sainte. En l’an 2000, pendant le Carême du Grand Jubilé, il a été exposé sur l’autel de la Confession à Saint-Pierre. Le 15 mars dernier, le pape François s’est recommandé au saint crucifix en se rendant à pied dans l’église qui l’héberge. Ce vendredi 27 mars, il le priera de nouveau, mais à Saint-Pierre cette fois, pour lui demander un nouveau miracle : la fin de l’épidémie de coronavirus qui a fait tant de victimes dans le monde entier.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]