Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Emmanuel Macron sollicite les cultes pour l’après-confinement

EMMANUEL MACRON
Alberto PIZZOLI I AFP
Le président Macron assiste à la célébration.
Partager

Le président de la République a tenu ce lundi 23 mars une audioconférence avec les représentants des cultes. Parmi les sujets abordés les fêtes religieuses d’avril, la gestion des enterrement… et la préparation de « l’après » confinement.

Depuis le début du confinement, les messes publiques sont suspendues. Une situation qui devrait durer plusieurs semaines : Emmanuel Macron a prévenu ce lundi 23 les représentants des cultes, réunis par audioconférence, que les fêtes d’avril – Pâques juive et chrétienne, début du ramadan – devront se faire « sans rassemblement ». « Il faut voir comment on arrive à faire quelque chose qui ait du sens », a affirmé auprès de l’AFP le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort. « Nous allons travailler cette semaine pour annoncer des choses en début de semaine prochaine ».

Donner du sens

Au-delà de Pâques, le président de la République a sollicité les cultes pour réfléchir à l’« après » confinement, à la manière dont les Français peuvent continuer à « faire société », à donner du sens aux semaines passées. Emmanuel Macron leur a ainsi demandé de « l’accompagner dans sa réflexion sur la résilience de la société française face à la crise », a confirmé l’Élysée.

Depuis le début du confinement, paroisses et diocèses multiplient les initiatives spirituelles afin de proposer à chacun, par le biais de vidéos, chants, activités et réflexions, de nouvelles manières de vivre sa foi. « Les contraintes sanitaires de lutte contre la pandémie permettent aux citoyens de confession chrétienne de se réapproprier le sens des rites dont ils sont privés », écrivait il y a quelques semaines le père Stalla-Bourdillon, enseignant au Collège des Bernardins, à Aleteia. « C’est aussi l’occasion de redécouvrir leur mission de serviteur en se reliant à tous les hommes confrontés, dans l’épreuve, aux grandes interrogations de l’existence ». Une mission qui devra certainement se prolonger et s’intensifier dans les semaines qui suivront la fin du confinement.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]