Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 14 avril |
Saint Asicus
home iconActualités
line break icon

En Italie, des sœurs bénédictines se mettent à fabriquer des masques à la chaîne

COVID

Pascal Deloche / Godong | Ref:557

Gelsomino Del Guercio - Publié le 20/03/20

Au temps du coronavirus, les soeurs bénédictines de Mercogliano, aux environs de Naples, allient prière et travail aux 3x8. Elles confectionnent presque à la chaîne des masques de protection qu'elles distribuent dans le diocèse.

Depuis quelques jours, les bénédictines de Mercogliano prient non seulement pour aider l’Italie à traverser l’épreuve du coronavirus mais elles mettent également la main à la pâte en contribuant à la production de masques dont le nombre manque cruellement dans la péninsule. « Quand notre curé, Don Vitaliano, nous a demandé un coup de main, nous n’avons pas hésité », raconte Sœur Hildegard à Vatican News, la mère générale du couvent de bénédictines.

Pour donner le rythme aux religieuses du monastère de Mercogliano, Sœur Hildegard a reparti les rôles, comme dans une usine « à la chaine ». « Il y a celles qui cousent, celles qui coupent le tissu, celles qui préparent l’élastique et celles qui repassent. Il y a celles qui travaillent le matin et celles qui travaillent l’après-midi. Nous alternons, afin que les sœurs qui ne sont pas engagées dans la prière fabriquent des masques ». La version du rythme des « 3×8 » au couvent ! Elles ont déjà fabriqué plusieurs centaines et les distribuent à ceux qui en font la demande dans le diocèse.




Lire aussi :
Face au coronavirus, la contribution inattendue d’un prêtre italien

« Toile durable et de bonne qualité »

Et que dit le « service qualité » des sœurs ? À première vue, ils n’ont rien à envier à ceux que l’on voit couramment dans les environs : « Nous ne parlons pas de masques chirurgicaux, mais de ceux utilisés par la population » précise la supérieure. « Cependant, notre tissu est résistant et de bonne qualité. Et l’élastique est serré ». Côté production, elle ajoute, « nous les produirons aussi longtemps que nous en aurons besoin. Et si la demande augmente, nous sommes prêtes à augmenter la cadence, même s’il faut travailler le soir dans notre atelier ». Mais les sœurs ne perdent pas de vue leur « travail » principal. « Nous allons également augmenter les moments de prière afin que le Seigneur mette fin à ce fléau ».

Si les bénédictines italiennes n’ont peut-être pas eu le temps de se filmer, les carmélites espagnoles de Badajoz ont envoyé sur Twitter une petite vidéo de leur travail, elles aussi ont arrêté leurs activités pour se consacrer à la fabrication de masques, avec le sourire et en union de prières avec l’Espagne, également très touchée.


APPLAUSE

Lire aussi :
Coronavirus : des religieuses espagnoles s’autorisent une petite entorse

Tags:
Coronaviruscouturereligieuses
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement