Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconSpiritualité
line break icon

Saint-Nicolas-des-Champs, l’église où Louise de Marillac a été guérie de sa dépression

La rédaction d'Aleteia - Publié le 15/03/20

Fêtée le 15 mars, sainte Louise de Marillac a fondé la Compagnie des Filles de la charité. Une communauté qui doit son existence à une vision qu'elle a eue dans une église parisienne.

Fondatrice des Filles de la Charité, sainte Louise de Marillac a eu une existence qui de prime abord ne fait pas rêver. Fille illégitime d’un noble originaire d’Auvergne, elle ne sait pas qui est sa mère et manque durant sa petite enfance de chaleur familiale. Les religieuses dominicaines de Poissy, où elle est placée en pension, l’aident ensuite à se structurer intérieurement et spirituellement. Elle se marie ensuite et devient mère de famille, mais le bonheur est de courte durée puisque son mari tombe malade, qu’elle a des ennuis avec son fils Michel, ainsi que des problèmes financiers. La jeune femme finit par sombrer dans un état dépressif profond.


LOUISE DE MARILLAC;

Lire aussi :
Sainte Louise de Marillac, la première « bonne sœur »

Et pourtant, à la Pentecôte de l’année 1623, alors qu’elle se trouve dans l’église Saint-Nicolas-des-Champs, la jeune femme reçoit une illumination de l’Esprit-Saint qui la libère de toute cette pesanteur. Grâce à une vision, elle comprend qu’elle va servir les pauvres et vivre en communauté, mais non cloîtrée. Une illumination qui la marque à tel point qu’elle en prend note sur un parchemin qu’elle garde sur elle afin de se souvenir en toute circonstance que, malgré les difficultés de la vie, Dieu veille toujours sur elle.

Deux ans plus tard, son mari meurt et Louise rencontre un certain « Monsieur Vincent ». Il s’agit du futur saint Vincent de Paul avec lequel elle fonde la Compagnie des Filles de la charité, dont la vocation est de prendre soin de tous les exclus de son temps. Aujourd’hui, l’église Saint-Nicolas des Champs est confiée à la communauté de l’Emmanuel, et chaque jeudi, une prière des malades a lieu afin d’invoquer la guérison.


HOSPITAL

Lire aussi :
Dix versets bibliques pour surmonter l’épreuve de la maladie

Tags:
L'école des saintsParispauvres
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement