Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 29 novembre |
Saint Sernin
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi les mercredis étaient des jours de jeûne dans l’Église catholique

lent-godong-fr492682a.jpg

Pascal Deloche / Godong

Philip Kosloski - publié le 03/03/20

Le carême ne commence pas un mercredi par hasard. C’est, comme le vendredi, un rappel de la Passion du Christ.

Dans l’Église catholique romaine, le carême commence le Mercredi des cendres, un jour de jeûne et d’abstinence. Il est intéressant de noter que pendant des siècles, le mercredi et le vendredi étaient des jours de jeûne tout au long de l’année. Pour le vendredi, c’est logique : c’est un rappel du Vendredi saint, jour de la mort de Jésus sur la Croix. 

Mais pourquoi l’Église a-t-elle également choisi le mercredi ? Il semblerait que cela remonte à l’époque romaine et ses rites païens. Le mercredi était consacré à Mercure, le dieu du vol et de l’injustice, et le vendredi à Vénus, déesse de l’amour charnel et de la débauche. Ces jours-là, le jeûne des chrétiens avait pour but d’expier les nombreux péchés commis autour d’eux, mais aussi de les aider à ne pas y succomber eux-mêmes. 

Voilà très probablement l’une des raisons historiques pour lesquelles le mercredi était jeûné. Mais il y en a une autre, qui trouve ses racines dans le récit de la Passion. En effet, selon la tradition, c’est un mercredi que Judas aurait trahi Jésus. Le fait de jeûner le mercredi devint un moyen de « racheter » cette trahison, et servit de rappel pour toutes les fois où nous trahissons Jésus quand nous faisons des mauvais choix au quotidien.

De nos jours, le mercredi n’est plus considéré comme un jour de jeûne dans le calendrier liturgique, mais un vestige de cette tradition subsiste avec le Mercredi des cendres qui marque le début du carême.

Tags:
CarêmeJeunesMercredi des Cendres
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement