Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Baptiser un enfant est un acte de justice »

Handout / VATICAN MEDIA / AFP
Partager

« Dans le baptême les enfants reçoivent un trésor : l’Esprit saint », a déclaré le pape François devant 240 parents avec leurs nouveaux nés le 12 janvier 2019. En baptisant 31 petits enfants dans la chapelle Sixtine au Vatican, le pontife a ainsi célébré la messe du baptême du Seigneur.

Chaque année, le souverain pontife baptise quelques enfants le dimanche suivant l’Épiphanie. Cette année, ce sont en tout 18 petits garçons et 13 petites filles qui ont reçu le premier sacrement des mains du pape.

Dans le baptême, a expliqué le pontife lors d’une brève homélie, les enfants reçoivent « un trésor » :  l’Esprit saint. « L’enfant repart avec la force de l’Esprit saint en lui ». C’est pourquoi, baptiser un enfant est un « acte de justice », parce l’Esprit le défendra et l’aidera pendant toute la vie. C’est pour cela qu’il est important de les baptiser quand ils sont enfants, afin qu’ils grandissent avec la force de l’Esprit. « Prenez soin qu’ils grandissent avec les enseignements et l’exemple que vous leur donnerez ».

Le successeur de Pierre a ensuite rassuré les mères dont les enfants pleuraient. « Laissez pleurer les bébés, c’est une belle prédication quand un bébé pleure dans une église ». « Cela ressemble à un concert », a-t-il encore plaisanté, comme à son habitude lors de cet événement. Ces bambins « sont dans un environnement un peu étrange » et ont « certainement faim », alors « n’ayez pas peur à les allaiter ».

Au terme de sa prise de parole, le pape François a béni l’eau de baptême. Appelant les couples de parents, les uns après les autres, le pontife a aspergé d’eau chacun des enfants à l’aide d’une coquille de baptême en argent. Cette messe est la seule de l’année célébrée publiquement dans la chapelle Sixtine, où l’autel est antérieur à la réforme liturgique de 1969. Le pape François a donc célébré dos au peuple, mais selon la forme ordinaire du rite romain et en italien.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]