Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ce grand-père et son petit-fils marchent ensemble vers Compostelle depuis quatre ans

Instagram / @santi_y_su_abuelo
Une embrassade chaleureuse entre le grand-père et son petit-fils.
Partager

Depuis 2016, Santi, atteint d’un trouble de l’attention, et son grand-père Jaime, arpentent ensemble les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une route qui les rapproche plus que jamais.

De plus en plus de personnes suivent leurs aventures sur Instagram. Santi — qui est le diminutif de « Santiago », soit « Jacques » en espagnol — et son grand-père Jaime marchent ensemble sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle depuis l’été 2016. À ce moment-là, le jeune garçon âgé de 7 ans sort d’une année difficile. On vient en effet de lui diagnostiquer un TDAH (trouble déficitaire de l’attention). Son grand-père de 76 ans propose alors d’emmener son petit-fils avec lui sur le Camino. Depuis, les deux compères arpentent régulièrement les chemins vers Compostelle, empruntant différentes voies comme la Via de la Plata et le Camino francés. Profitant des vacances et de leurs journées libres, les deux pèlerins ont aujourd’hui parcouru ensemble plus de 1.200 kilomètres. Autant vous dire que leurs crédentiales sont bourrées à craquer de cachets divers et variés.

Mais le plus extraordinaire, c’est la formidable transformation vécue par chacun d’eux. Les premiers jours n’ont pas été faciles pour Santi. Le garçonnet était fatigué et s’ennuyait. Difficile pour son grand-père de maintenir l’intérêt de l’enfant, à tel point que l’épopée a bien failli se terminer en eau de boudin.

Jusqu’à la découverte d’un vacaloura, un coléoptère de taille particulièrement remarquable, en piteux état sur le bord du chemin. « Santi avait déclaré qu’il aimerait voir un vacaloura, qui est un coléoptère géant, le plus grand d’Europe, et nous n’en avions pas vu en cours de route », relate son grand-père. Une trouvaille qu’il interprète comme un signe, d’autant plus que cet épisode donne un regain d’énergie à Santi qui prend soin de l’insecte et dont la motivation redouble. Aujourd’hui, Santi a fait d’énormes progrès et grand-père et petits-fils sont unis comme jamais. Et ils n’ont pas fini de pérégriner !

Instagram / @santi_y_su_abuelo
Santi et le « vacaloura » qu'il a trouvé sur le bord du chemin, qui l'a aidé à continuer la route.
En images : Les dix étapes les plus connues du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]