Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Actualités

En Chine, la loi demande aux églises de promouvoir le socialisme

CHINESE MASS

Johannes EISELE | AFP

John Burger - Publié le 02/01/20

Une nouvelle loi qui entrera en vigueur le 1er février 2020 impose aux groupes religieux chinois de promouvoir les valeurs du socialisme auprès de leurs membres.

L’étau se resserre autour des communautés religieuses en Chine. Selon un communiqué diffusé par l’agence Xinhua, repris et développé par Asia News, le gouvernement chinois renforce son contrôle sur les groupes religieux et publie une nouvelle série de réglementations qui entrera en vigueur le 1er février 2020. Composée de six chapitres et de 41 articles, elle vient compléter le dernier « Règlement sur les affaires religieuses » qui avait été révisé et mis en œuvre le 1er février 2018, et porte sur l’organisation, les fonctions, la supervision et la gestion des groupes religieux.

« Éduquer le personnel »

Ce règlement dit que les activités, rassemblements et programmes des communautés religieuses doivent être approuvés par le bureau des affaires religieuses. « Outre le contrôle généralisé de toutes les activités communautaires, les nouvelles mesures exigent que le personnel religieux soutienne, promeuve et mette en œuvre une soumission totale au Parti communiste chinois parmi tous les membres de leurs communautés », explique Asia News. L’article 17 stipule ainsi que « les organisations religieuses doivent diffuser les principes et politiques du Parti communiste chinois », mais aussi « éduquer le personnel religieux et les citoyens religieux à soutenir la direction du parti communiste chinois » en « suivant la voie du socialisme ».

Ce n’est malheureusement que la suite évidente de la politique de sinisation mise en place par Xi Jinping. Lors d’une réunion qui s’est tenue le 6 novembre 2019, les autorités chinoises ont demandé aux responsables religieux de veiller à la conformité des textes de référence avec les « exigences de la nouvelle époque ». Quelques semaines plus tard, le 30 décembre 2019, le pasteur protestant Wang Yi a été condamné à neuf ans de prison pour « incitation à la subversion ». Comme l’expliquait l’historien Yves Chiron à Aleteia au cours d’un entretien, « le régime communiste veut que les religions servent les objectifs du Parti communiste ».


ROSARY,CHINA,POPE FRANCIS

Lire aussi :
Catholiques de Chine : la longue marche vers l’unité

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Assemblée nationalechinecommunismereligions
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement