Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mgr Aupetit célèbre la messe de minuit sur la piste du cirque Gruss

Cirque Gruss Noël
© S.L
La piste du cirque Gruss est installée de façon à ce que Mgr Michel Aupetit puisse célébrer l'Eucharistie. On distingue l'autel ainsi que la haute croix blanche qui surplombe la piste.
Partager

Si la présence de Monseigneur Aupetit pour la 40e messe de Noël au cirque Gruss avait été décidée avant l’incendie de Notre-Dame, elle a revêtu une symbolique toute particulière, notamment grâce à la Vierge au Pilier. Près de 2.500 personnes sont venues célébrer la naissance de Jésus sous ce chapiteau situé au cœur du bois de Boulogne à Paris.

Cette année, l’archevêque de Paris Monseigneur Michel Aupetit a célébré la messe de Noël sur la piste du cirque Alexis Gruss, dans le XVIe arrondissement de Paris, en présence de 2.500 fidèles. Un lieu pas si insolite que cela, comme l’a déclaré l’archevêque, puisque « l’enfant Dieu est né dans une crèche ». Si la famille Gruss organise chaque année une messe sur sa piste le soir de Noël, pour cette quarantième édition, il avait été annoncé dès le mois de février dernier que ce serait l’archevêque qui la présiderait. Personne ne pouvait imaginer alors que celui-ci n’aurait de toutes les façons plus la possibilité de la célébrer à Notre-Dame !

La Vierge du Pilier sous le chapiteau

Cette messe de Noël à la fois organisée et festive a revêtu un sens tout particulier pour les nombreux fidèles qui y ont assisté. Si nombreux, d’ailleurs, que le spectacle, la veillée puis la messe ont démarré avec près d’une heure de retard sur le programme annoncé, le temps que la foule puisse entrer et prendre place. Après le spectacle, la piste s’est transformée en lieu de prière à la fois respectueux et très beau, avec l’autel installé au centre, une grande croix blanche en surplomb et un éclairage aux bougies.

© P Deliss / GODONG
Notre-Dame du Pilier, cathédrale Notre-Dame de Paris.

La maîtrise de Notre-Dame a entonné le « Minuit chrétien » et la famille Gruss a jonglé avec des flammes le temps de l’Alléluia. Tous les participants ont été marqué par cette messe symbolique et recueillie, comme le confie Sibylle, 58 ans, à Aleteia. « Je n’imaginais pas qu’il y aurait autant de monde, ni cette atmosphère si priante dans ce lieu original. Pendant la communion, j’ai rejoint des amis et je me suis retrouvée près de la statue de la Vierge devant laquelle nous avons chanté l’Ave Maria final. C’était magnifique ». Cette Vierge, c’est la Vierge du Pilier, celle qui a échappé aux flammes de Notre-Dame et qui a été amenée spécialement pour cette messe de Noël. De la cathédrale au chapiteau, un joli symbole pour un seul et unique message : Dieu est venu pour chacun, quel que soit son lieu et son origine.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]