Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconCulture
line break icon

Quand les peintres de l’abstraction illustrent le livre de la Genèse

La genèse de la Genèse

© Diane de Selliers

Georges Braque, L’Oiseau noir et l’oiseau blanc, 1960.

Philippe-Emmanuel Krautter - Publié le 25/12/19

Les éditions Diane de Selliers viennent de publier un splendide ouvrage, tant par sa taille que par son contenu, offrant une version inédite des premiers livres de la Genèse illustrée par les peintres de l’abstraction. Avec une nouvelle traduction des onze premiers livres réalisée par Marc-Alain Ouaknin, c’est toute la splendeur des premières évocations de la Bible qui prennent une couleur et une saveur nouvelles.

La Genèse ouvre sur la création du monde. Le livre d’art réalisé par les éditions Diane de Selliers introduit immédiatement dès les premières lignes cet univers poétique :

« Premièrement. Élohim Créa l’alphabet du ciel Et l’alphabet de la terre. »

En vis-à-vis, une œuvre reproduite de l’artiste Kazimir Malevitch, Cercle noir, qui vient souligner le caractère constitutif de ces premiers instants, rotondité et perfection des formes. Le premier livre de la Torah et de la Bible se trouve ainsi sublimé par cette nouvelle approche associant poésie et art en un dialogue intime, ainsi que l’illustre encore cette œuvre de Pierre Soulages dont les lignes frôlent la surface de la peinture d’un noir profond — comme il se doit avec l’artiste — faisant ainsi écho à l’évocation du souffle de Dieu… Plus qu’un livre d’art, c’est à une profonde exploration du texte biblique à laquelle s’est livré Marc-Alain Ouaknin, philosophe et rabbin, qui n’hésite pas à traduire par « Premièrement » là où la Bible chrétienne retient traditionnellement les mots « Au commencement ». Car ce sont bien les principes premiers qui guident ces premiers livres de la Genèse.

Genèse de la Genèse
© Diane de Selliers
Piet Mondrian, Jetée et océan 5 (mer et ciel étoilé), 1915.

La Création par le texte et l’image

La lumière initie cet acte créateur, une lumière irradiée en ces pages par une œuvre d’Ed Ruscha sur fond de ténèbres. Ce premier jour de la Création sera suivi de six autres, tous aussi beaux les uns que les autres dans ce mariage du texte et de l’image. Au terme de cette première semaine du monde, une pause sous forme de réflexion avec un texte du grand écrivain Alberto Manguel, grand amoureux des livres et de la littérature, qui revient sur cette équation de la lumière constitutive et de ce passé recomposé. Une heureuse manière de susciter des suggestions de réflexions et d’ouverture dans la lecture de l’ouvrage. Ces quelques exemples permettent de comprendre la nouveauté et l’excellence recherchée par cette édition des onze premiers livres de la Genèse qui en compte cinquante au total. Un texte fondateur des traditions juives et chrétiennes, rédigé par plusieurs auteurs du VIIIe s. au IIe siècle av. J.-C., même si traditionnellement Moïse est présenté comme la plume inspiratrice de ces lignes.

Une traduction faisant écho à la langue hébraïque

Marc-Alain Ouaknin est parti du cœur même de la langue hébraïque pour proposer cette nouvelle traduction associant rigueur et poésie, les mots retenus devant à la fois être fidèles à l’esprit, mais aussi à la lettre, un choix presque impossible pour un traducteur, et pourtant atteint avec cette nouvelle proposition. Poésie et musicalité de la langue ont manifestement guidé ses choix. Le texte hébreu est placé face au texte français, une translittération (transcription signe par signe d’un système d’écriture en un autre système) permettant de goûter la beauté de la langue hébraïque, un heureux moyen de retrouver, le temps de cette lecture inspirée, le souffle biblique originel.




Lire aussi :
Pétrarque : sa plus belle histoire d’amour illustrée dans un vitrail unique

La genèse de la Genèse
© Diane de Selliers

La Genèse de la Genèse, Éditions Diane de Selliers, 2019.

Tags:
ArtsGeneseLivres
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement