Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Insolite : il fête la naissance du Sauveur avec du fil de fer

Crèche en fil de grillage
Raphaëlle Coquebert
Crèche en fil de grillage réalisée par Jean-Paul Gouttefangeas dans l'église Saint-Symphorien du Moutier.
Partager

À Thiers, dans le Puy-de-Dôme, un paroissien a réalisé une crèche en fil de fer. Une initiative originale qui prouve que l’on peut honorer avec trois fois rien celui qui est venu sur terre les mains vides !

Quand on entre dans la magnifique église romane Saint-Symphorien du Moutier, l’effet est saisissant : autour du luminaire suspendu, dans le chœur aux arcades polychromes, on croit voir voler des anges ! L’un, musicien, jouant de la trompette, l’autre portant une couronne à la main.

Raphaëlle Coquebert

De loin, ces sculptures aériennes semblent de tulle. Mais le spectateur intrigué qui va y voir de plus près, découvre qu’elles sont réalisées… avec du grillage à poulet ! À droite de l’autel, dans le bas-côté, une crèche grandeur nature, avec une mangeoire, Marie, Joseph et les têtes de l’âne et du bœuf sont du même matériau.

Redonner de la visibilité à la crèche

Jean-Paul Gouttefangeas, paroissien septuagénaire et membre de l’équipe liturgique, est à l’origine de cette œuvre toute simple, et pourtant spectaculaire. Ayant été saisi il y a une dizaine d’années par une crèche en grillage exposée à la Madeleine à Paris, cet ancien antiquaire s’était promis d’en faire une un jour pour sa paroisse. Le curé de l’église, Jean-Luc Varnas, lui ayant donné carte blanche, il s’y est attelé cet été, un mois durant. 

« Innover pour toucher un public plus large que les habitués, c’était ça mon idée », a-t-il confié à Aleteia. « Ma main était guidée par la foi. Je voulais qu’elle exécute ce que l’Esprit saint qui nous habite lui insufflait ». « Les réactions sont nombreuses et chaleureuses. Si je peux être par là un ambassadeur du Christ, tant mieux ! Cette crèche, c’est une espérance forte qui se matérialise. »

À lire aussi : les dix crèches les plus étonnantes de l'exposition du Vatican
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]