Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconSpiritualité
line break icon

Avec saint Philippe Néri, soyez un missionnaire joyeux

SAINT PHILIPPE NERI

© Fr Lawrence Lew OP CC

Vitrail représentant saint Philippe Néri dans un couvent de Stone (Angleterre).

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 06/12/19

Évangéliser, c’est porter la Bonne Nouvelle du Christ. Les premiers chrétiens ont consacré leur vie à la mission, et si elle prend d’autres formes aujourd’hui, elle n’en reste pas moins une urgence. Pourquoi ne pas s’appuyer sur les exemples des saints qui, à travers leurs vie, en montrent différentes facettes ? Saint Philippe Néri indique par sa vie que la mission, c'est une affaire de joie.

Depuis le concile Vatican II, la vision des missionnaires a changé, ainsi que l’expliquent Raphaël Cornu-Thenard et Samuel Pruvot dans leur Manifeste pour la mission. Dans cet ouvrage, ils s’appuient sur des personnalités d’hier et d’aujourd’hui pour développer dix « idées-forces » sur le sujet. À partir de ce tournant important qu’est le concile Vatican II, expliquent-ils, « tout dans la vie de l’Église est qualifié de missionnaire ». Et la mission, si elle est exigeante, n’a rien de triste. « Un saint triste est un triste saint », aurait dit saint François de Sales. Banco ! Un missionnaire ne doit pas être un triste saint mais une personne qui transpire de la joie de se savoir aimé par Dieu et de le transmettre aux autres. Il ne s’agit pas de rire bêtement à qui mieux mieux mais de vibrer pour un message et de le transmettre simplement et… gaiement.

« L’apôtre de la joie »

On peut, pour cela, prendre exemple sur la vie de saint Philippe Néri. Surnommé « l’apôtre de la joie », ce prêtre italien du XVIe siècle à l’origine de la congrégation de l’Oratoire est un puissant intercesseur pour tous ceux qui n’ont plus de joie en eux. Il est décrit par les auteurs comme « un homme étrange, hirsute, riant aux éclats », au regard « empli d’amour » et aux « propos simples et profonds ». Il rencontre une aura particulière auprès des enfants et des jeunes qu’il conduit sur le chemin de la prière et de la vraie joie et s’occupe également des malades et des pèlerins. De nombreuses personnes se convertissent à son contact. Sa profondeur spirituelle et sa soif de Dieu n’empêchent pas une vraie simplicité chez ce saint inclassable à la joie désarmante.




Lire aussi :
Top 8 des meilleures blagues des papes

« Philippe rit beaucoup et plaisante à tout propos. Il ne se prend jamais au sérieux, se moquant en premier lieu de lui-même. Lorsqu’on lui reproche de s’habiller comme un mendiant, le voilà qui arrive vêtu comme un prince, et marchant avec une solennité composée. Devant ceux qui l’admirent et le complimentent, il se met brusquement à faire le pitre et à imiter la démarche d’un ivrogne. Lors d’une procession, entendant des louanges à son propos, il va tirer la barbe d’un garde suisse. Vers la fin de sa vie, quand le pape l’oblige à déménager pour rejoindre sa congrégation, il organise une procession dans les rues de Rome, chacun de ses disciples portant comme une relique une pièce de son mobilier minable. En versant sans cesse dans l’autodérision, Philippe cherche certainement à demeurer humble et à s’abaisser toujours davantage aux yeux des hommes. Mais sa bouffonnerie s’explique sans doute d’abord par son naturel joyeux et son immense liberté qui l’empêchent d’imaginer un seul instant que c’est lui qui convertit les âmes et les élève. »
Manifeste pour la mission
© Salvator

Manifeste pour la missionRaphaël Cornu-Thenard et Samuel Pruvot, Éditions Salvator, septembre 2019, 18 euros. 

En images : douze missionnaires qui sauront vous inspirer
Tags:
L'école des saintsmissionmissionnairesaint philippe neri
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement