Aleteia
Mercredi 21 octobre |
Sainte Céline
Perles du Web

Vidéo : la joie communicative des carmélites de Los Angeles

Les soeurs du carmel du Très-Sacré-Cœur de Los Angeles.

Carmel du Très-Sacré-Cœur

Les soeurs du carmel du Très-Sacré-Cœur de Los Angeles.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 29/11/19

"Bless the lord, my soul", qui signifie "Bénis le Seigneur, oh mon âme" : c’est la célèbre chanson qu’ont interprété dans leur cuisine des sœurs carmélites de Los Angeles pour Thanksgiving, ce jeudi 28 novembre. Tout sourire, elles ont posté leur vidéo sur Twitter !

La vidéo a déjà été vue près de 6.000 fois sur Twitter : louche, doseur et fouet ménager en guise de micro, cette dizaine de sœurs carmélites de Los Angeles a eu la bonne idée de fêter Thanksgiving en enregistrant « Bless the lord, my soul », dans leur cuisine. Vêtues de leur habit noir, la tête couverte d’un voile de dentelle blanc, elles échangent des regards complices et chantent énergiquement, avant de souhaiter une Happy Thanksgiving ! à tous les Américains.

Ces sœurs appartiennent au carmel du Très-Sacré-Cœur à Alhambra, un quartier à l’est de Los Angeles. C’est la maison-mère de cette congrégation fondée au XXe siècle. Sur Twitter, une famille a répondu aux sœurs en postant également une vidéo de la chanson : « Bless the lord oh my soul, oh my soul ! Worship His Holy name. Sing like never before, oh my soul. I’ll worship Your Holy name !« . Ce qui signifie : « Bénis le Seigneur oh mon âme, oh mon âme ! Adore son Saint nom, chante comme jamais auparavant. Oh mon âme, je bénirai Ton Saint nom ! ».

Une fête pour remercier Dieu

Cette chanson est traditionnellement entonnée tous les ans pour la Thanksgiving, qui signifie « Action de grâce ». Devenue une tradition nationale aux États-Unis depuis George Washington en 1789, cette fête se déroule chaque année le quatrième jeudi du mois de novembre. Elle est également célébrée au Canada, tous les seconds lundis du mois d’octobre. Le tout premier Thanksgiving a eu lieu en 1620, lorsque les colons britanniques ont accosté à bord de Mayflower à Plymouth, dans l’actuel Massachusetts. Ils étaient reconnaissants auprès de Dieu de leur survie. Depuis 1941, le Congrès américain a décrété fériée cette journée au même titre que celle de la fête nationale du 4 juillet.




Lire aussi :
Ici, on célèbre la messe façon « Singin’in the Rain »

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
chantfêtessoeurs
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Domitille Farret d'Astiès
Une famille missionnaire sur le plateau de "L...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
RÓŻANIEC DZIECI
La rédaction d'Aleteia
Un million d'enfants vont prier le chapelet e...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement