Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 avril |
Saint Maxime
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Annette et Caroline, lorsque le soin du corps fait place au soin de l’âme

WEB3 HANDS HELP ELDERLY PEOPLE LOVE Shutterstock

Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 28/11/19

Grâce à l’infirmière qui lui rend visite régulièrement, Annette, une dame âgée de 86 ans et atteinte de démence sénile, a recommencé à prier après de longues années de désert spirituel.

Caroline, 42 ans, est infirmière à domicile depuis vingt ans, à Carpentras, dans le Vaucluse. La majorité de ses patients sont des personnes très âgées. Certaines n’ont de cesse de se confier et de lui poser des questions sur le sens de la vie, de la souffrance, de la mort. « Rentrer dans l’intimité physique des patients, d’autant plus chez des patients un peu seuls, engendre bien souvent une intimité intellectuelle, et spirituelle parfois », explique-t-elle. Or depuis qu’elle exerce en libéral, elle a acquis une certaine liberté de témoigner de sa foi. C’est pourquoi lorsqu’Annette, une patiente de 86 ans atteinte de démence sénile, lui demande qui est représenté sur sa médaille, Caroline lui fait remarquer qu’elle aussi en porte une. Et c’est ainsi que débute un dialogue entre l’infirmière et la vieille dame, qui les entraîne à réciter ensemble une prière :

“- Vous aussi vous portez une médaille autour du cou, vous êtes croyante ?, demande l’infirmière. – Oui, oui, mais cela fait bien longtemps que je ne prie plus, depuis que j’ai perdu un enfant. Je me suis sentie abandonnée. – Et vous êtes en colère contre Dieu ? – Non, non, ce n’est pas ça. C’est que ça fait tellement longtemps que je n’ai pas prié, que j’ai ignoré le Bon Dieu, que je ne vais pas m’y mettre maintenant, par intérêt, parce que je suis vieille. Je n’ai pas le droit ! – Bien au contraire, je pense que Jésus serait très heureux de vous entendre à nouveau. Si vous voulez, je peux démarrer avec vous ?”

WALKING

Lire aussi :
Faut-il encore soigner les personnes âgées ?

Annette a accepté, Caroline a prononcé les trois premiers mots du Je vous salue Marie, et la vieille dame à la mémoire défaillante, qui ne connaît plus le prénom de ses enfants, a continué seule la prière. « Habituellement, ses propos sont incohérents, son visage est vide d’expression, et là, son visage s’est éclairé, la lumière dans ses yeux était merveilleuse ! », témoigne Caroline. « Je l’ai ensuite quittée mais avant que je ne passe la porte elle m’a interpellée et m’a dit : “Caroline ! Merci pour la prière !” Et le lendemain, nous avons à nouveau prié ensemble ».

Quand les saints nous expliquent l'importance de la prière :

Tags:
Fin de viePrièreVieillesse
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement