Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconPerles du Web
line break icon

Une infirmière parle de son métier à ses enfants à travers une magnifique lettre

DOTYK

kuzmaphoto | Shutterstock

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 26/11/19

Infirmière, cette mère de deux enfants leur a écrit une lettre bouleversante pour s'excuser de na pas être présente autant qu'elle le souhaiterait, mais aussi pour transmettre le sens de son métier.

« Je m’excuse mes cocos d’avoir choisi un métier ingrat, celui d’infirmière ». Cette lettre, écrite par Marie-Ève Chaput, une maman infirmière, à ses deux enfants, a été publiée sur Agatha, un blog québecois dédié à la maternité. Son idée n’est pas du tout de dresser un portrait négatif du métier d’infirmière mais de montrer à quel point c’est une vocation exigeante qui prend parfois le pas sur la vie de famille, mais d’une incroyable richesse. « Quand papa te borde le soir, maman tient la main d’une personne en fin de vie qui n’a pas de famille. Quand tu fais ton karaté pour te défouler et t’amuser, maman donne l’anti-douleur de son patient qui souffre […]. Quand tu vas être chez mamie à Noël pour le brunch, il se peut que maman soit en train de souhaiter “Joyeux Noël” à des gens qui fêtent leur dernier ».

« Je te remercie »

Après leur avoir demandé pardon, la mère de famille poursuit en présentant à ses enfants l’envers du décor. « Je te remercie de la part de nombreux patients avec qui tu sens que tu partages ta maman. Je vais toujours rester votre maman à toi et ta petite sœur. Maman a seulement deux enfants, mais beaucoup de patients, et comme je les appelle dans ma tête, beaucoup de grands-parents. Tout aussi importants les uns que les autres ». Et d’évoquer ceux qui lui demandent des nouvelles des siens, cette famille émue au moment de son départ en congé maternité, ou encore cette vieille dame qui offre sa prière. « Maman a beaucoup de défauts, mais une des choses qu’elle croit qu’elle fait bien, c’est son métier. J’espère te transmettre à ta sœur et toi l’amour et le respect des autres ».


HOSPITAL REANIMATION

Lire aussi :
Des mots sur les maux : les réseaux sociaux mettent les urgentistes à l’honneur

Tags:
lettremère
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement