Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Lou a pardonné à son père juste avant sa mort, aujourd’hui il se sent libre

Partager

La web-série d’Aleteia « Look Up, des histoires pour espérer » donne la parole à des personnes qui ont su transformer des épreuves de la vie en chemins d’espérance. Découvrez dans ce dix-huitième épisode le témoignage de Lou, blessé par la séparation de ses parents. Après en avoir voulu à son père pendant des années, il parvient à lui pardonner quelques heures avant sa mort.

Dans l’esprit de Lou, une chose était claire : il voulait devenir l’opposé de son propre père. Au football, par exemple, il voulait que son maillot porte le numéro 41, parce que son père était numéro 14. Enfant, Lou a été profondément blessé par la séparation de ses parents. Lorsque sa mère est tombée malade, ils ont dû aller vivre pendant des années dans un refuge pour sans-abri. Lou devait travailler le soir pour rapporter à la maison de quoi manger. Son père avait refait sa vie de son côté. Il s’est remarié et a vécu une vie paisible. À l’adolescence, la rancœur de Lou envers son père a explosé.

« Il a cherché à reprendre contact, mais j’ai rejeté toute tentative de relation. » Tout change lorsque Lou a un enfant à son tour. Un jour, il contacte son père et l’invite à venir chez lui. J’ai ouvert mon cœur complètement et je lui dis : « Je te pardonne, je t’aime, je te comprends. Maintenant, en tant que père, je comprends ses tentatives et ce qu’il a dû ressentir quand je le rejetais. » Ils ont eu une longue conversation et Lou l’a amené dans sa chambre. Pour la première fois, il a embrassé son père avant de dormir. « Je lui ai dit : Je t’aime papa”. » Le soir même, son père est décédé. « Dieu nous a donné la chance de nous retrouver et de nous pardonner. J’ai passé tellement de temps à lutter contre lui et à ne pas l’aimer que j’ai perdu beaucoup d’années. Mais quand on pardonne, on peut enfin vivre libre ! » Aujourd’hui, il confie : « Je le sens plus proche que jamais, comme s’il était toujours avec moi. »

Lire aussi : Mariés puis séparés, Nicola et Antonella trouvent la force de se pardonner

Découvrez d'autres histoires comme celle-ci.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]