Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Comment adorer Dieu dans le silence de votre maison ?

young man praying
By Pixel-Shot|Shutterstock
Partager

L’adoration est une forme de prière qui peut avoir lieu partout et ne nécessite pas forcément de se tenir dans une église. En adorant, l’homme se reconnaît comme une créature devant son Créateur.

Souvent, quand nous pensons à l’adoration, nous nous imaginons dans une église, agenouillés devant l’autel en présence du Saint-Sacrement. C’est la forme la plus courante, certes, mais il en existe d’autres. Nous n’avons pas toujours le temps ou la possibilité d’aller adorer à l’église. Or vous ne le savez peut-être pas, mais il est tout à fait possible de le faire dans son salon. Le tout est de savoir en quoi consiste réellement l’adoration et comment vivre ce temps de prière particulier.

Selon le Catéchisme de l’Église catholique, « l’adoration est la première attitude de l’homme qui se reconnaît créature devant son Créateur. Elle exalte la grandeur du Seigneur qui nous a faits (cf. Ps 94, 1-6) et la toute-puissance du Sauveur qui nous libère du mal. Elle est le prosternement de l’esprit devant le « Roi de gloire » (Ps 23, 9-10) et le silence respectueux face au Dieu « toujours plus grand » (S. Augustin, Psal. 62, 16). L’adoration du Dieu trois fois saint et souverainement aimable confond d’humilité et donne assurance à nos supplications » (CEC n°2628).

Prendre conscience du miracle de Dieu

Reconnaître que Dieu est Dieu, et que nous ne le sommes pas : voici en substance ce que veut dire « adorer ». Cette forme de prière permet de prendre conscience de la beauté et du miracle de Dieu, ainsi que de sa main protégeant toute la création. Dans ses Exercices spirituels, saint Ignace de Loyola propose un moyen simple d’entrer dans la prière d’adoration :

Avant de commencer, je me tiendrai debout le temps de réciter le Notre Père, à un ou deux pas de l’endroit où je dois méditer, l’esprit élevé vers le ciel, et considérant comment Dieu, notre Seigneur, me regarde ; puis je me prosternerai en m’humiliant devant lui.

Nous avons tendance à oublier que Dieu est partout, et non uniquement dans l’église sous la forme du Saint-Sacrement. Il est constamment à nos côtés et nous couvre de sa bonté et de sa miséricorde. Ayant cela à l’esprit, nous pouvons L’adorer n’importe où, en prenant conscience de sa présence aimante.

Quand les saints nous expliquent l'impotance de la prière :