Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie attaquée à la voiture-bélier

Cathédrale Oloron-Sainte-Marie
© Pecold - Shutterstock
Cathédrale Oloron-Sainte-Marie.
Partager

La cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie, dans les Pyrénées-Atlantiques, a été attaquée à la voiture-bélier dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 novembre. Une partie de l’orfèvrerie a été volée.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) a été attaquée à la voiture-bélier. D’après les premiers témoignages, au moins trois individus cagoulés ont été aperçus avec une voiture sur laquelle avait été fixé un tronc d’arbre. Ils ont réussi à faire céder les verrous d’une petite porte latérale de l’édifice située au niveau de la façade ouest. La porte ne semble heureusement pas avoir été endommagée. Les voleurs ont ensuite scié plusieurs barreaux de la grille qui séparait le trésor du reste de l’édifice, puis ont cassé des vitrines et se sont emparés de pièces d’orfèvrerie très précieuses qui servaient pour le culte, dont des calices, des ciboires et un ostensoir. Manifestement, ils n’ont pas pris les objets de grande taille mais plutôt ceux qui étaient faciles à transporter. « Ils [se sont] emparés, au moins, de la totalité de l’orfèvrerie qui était en exposition », a déclaré Hervé Lucbéreilh, maire d’Oloron-Sainte-Marie. Les malfrats sont ensuite entrés dans une seconde pièce dans laquelle se trouvait un vieux chasublier. L’abbé Jean-Marie Barennes, curé des lieux, a en effet trouvé plusieurs vêtements liturgiques au sol mais il ne ne sait pas encore ce qui a pu être emporté.

« Il s’agit d’un vol sacrilège et d’un manque de respect total vis-à-vis d’objets de valeur. C’est davantage vénal que dirigé directement contre la foi. »

« Ces personnes ne semblent pas être rentrées pour troubler la foi des gens », a confié à Aleteia Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, qui partage l’émoi des habitants. « À l’heure qu’il est, je ne pourrais pas dire qu’il s’agit d’une profanation, mais plutôt d’un vol sacrilège et d’un manque de respect total vis-à-vis d’objets de valeur qui appartiennent au patrimoine sacré. On n’a pas défoncé le tabernacle ou renversé des hosties. C’est davantage vénal que dirigé directement contre la foi ».

Lire aussi : Comment mettre un terme au vol dans les églises ?

Le trésor était pourtant équipé d’une alarme. Selon l’évêque, elle a fonctionné à l’intérieur de l’édifice, mais n’était peut-être pas reliée à un système de sécurité extérieure. Réveillés par le vacarme, ce sont les habitants qui ont donné l’alerte. « Dès trois heures du matin, le maire et le sous-préfet étaient sur place et ils ont pris les choses en main. Il s’agit d’un trésor dont la commune et la paroisse prenaient grand soin, il était extrêmement précieux. La cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie est une cathédrale historique. Elle a été le siège d’un diocèse jusqu’à la Révolution ». Dans la mesure où il n’est pas question de profanation, il n’y aura pas de messe de réparation. « A priori le curé marquera le coup », souligne néanmoins l’évêque, évoquant un possible temps de prière dans l’édifice.

À noter que les cambrioleurs n’ont, en revanche, pas emporté les reliques de saint Grat, ni la crèche ancienne. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, la cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie, édifice religieux du XIIe siècle, est située sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Lire aussi : Qu’est-ce qu’un trésor d’église ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]