Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les Œuvres pontificales missionnaires confient leur mission à la Vierge de Lourdes

© Sergey Dzyuba I Shutterstock
Lourdes.
Partager

À l’occasion des 160 ans de l’apparition de la Vierge à sainte Bernadette, les Oeuvres pontificales missionnaires lançaient leur tout premier pèlerinage à Lourdes. L’objectif ? Confier leur mission à la Vierge de Lourdes. En 2020, elles réitèrent leur souhait de se placer sous la protection de Marie en lançant la seconde édition de leur pèlerinage.

Fortes de leur premier succès en 2018, les Œuvres pontificales missionnaires (OPM) ont décidé de lancer la seconde édition de leur pèlerinage à Lourdes qui aura lieu du 11 au 14 mai 2020. Si tous leurs pèlerinages futurs se feront sous la protection de « Marie, première missionnaire », les organisateurs ont choisi un thème spécifique pour cette année : « Je suis l’Immaculée Conception ». Une phrase célèbre prononcée par la Vierge Marie à la petite Bernadette lors des apparitions.

S’appuyant sur la présence de tous ceux qui se sentent interpellés par la question de la mission, les OPM invitent à vivre un temps spirituel dans le sanctuaire marial le plus important au monde. Et le choix de Lourdes est évident. La Vierge Marie, en tant que mère de l’Église, est la figure par excellence où placer l’esprit missionnaire des OPM. En 2018, le pape François rappelait d’ailleurs « l’aspect spirituel des OPM » et appelait le mouvement à confier ses missions à Marie. Pauline Jaricot, à l’origine des OPM invitait d’ailleurs à mettre la mission sous la protection de la Vierge : « Il faut se rallier au cœur immaculé de Marie pour obtenir par sa médiation la conversion des pécheurs, la consolation de la sainte Église, la propagation de la foi… ». Sur le site des OPM, une prière destinée à la Vierge est d’ailleurs proposée à l’occasion du pèlerinage de Lourdes :

Sainte Marie, première missionnaire,
tu es venue à Lourdes rencontrer Bernadette pour rappeler au monde
l’importance de la prière et de la pénitence.
Au creux de nos pauvretés, lorsque tout paraît fini, tu redonnes l’espérance.
Comme à Cana, tu nous invites à puiser l’eau
pour vivre avec un cœur renouvelé le festin des Noces.
Tu nous demandes d’accueillir avec confiance la parole de ton divin Fils.
Notre-Dame de Lourdes, l’Immaculée Conception,
fais de nous des disciples-missionnaires pour porter à tous la Bonne Nouvelle du Salut.
Nous te confions l’Église universelle, notre Saint Père
et l’évangélisation toujours nouvelle que le Christ nous confie.
Vierge Marie veille sur nous, guide nos pas et prie pour nous.
Amen

Au programme de cette seconde édition : laudes, conférences autour du thème du pèlerinage, processions, chapelet à la grotte, messe internationale, projections de films, chemin de croix, tables rondes, vêpres et une proposition particulière pour les prêtres en mission en France. Ouvert à tous (adultes, jeunes, enfants et personnes malades), les inscriptions sont déjà disponibles sur le site officiel des OPM.

Les OPM, instrument de communion entre les Églises depuis deux siècles

Les Œuvres pontificales missionnaires, qui ont pour but de « promouvoir l’esprit missionnaire universel au sein du Peuple de Dieu » afin que l’Église vive partout dans le monde, sont aujourd’hui présents dans 140 pays. Chaque année, c’est plusieurs milliers de diocèses qui reçoivent une aide de la part des OPM. Au Bénin, l’organisation a pu ainsi financer la construction d’un nouveau bâtiment pour accueillir près de 209 séminaristes au Grand séminaire philosophique de Saint-Paul de Djimé. En Bolivie, c’est des équipements de physiothérapie et du matériel médical qui ont pu être financés pour soutenir 170 enfants souffrants de handicap, accueillis et soignés dans le centre Jean Paul II de Camini.

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]