Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Dawn, rescapée de la tuerie de Sandy Hook : l’espérance après le massacre

Partager

La web-série d’Aleteia « Look Up, des histoires pour espérer » donne la parole à des personnes qui ont su transformer des épreuves de la vie en chemins d’espérance. Découvrez dans ce quinzième épisode l’histoire de Dawn, qui a survécu au massacre dans l’école de Sandy Hook en 2012.

Dawn est institutrice à l’école primaire Sandy Hook de Newton (États-Unis). Le matin du 14 décembre 2012, elle se trouve dans l’établissement quand un tireur fait irruption, tuant six adultes et 20 enfants, soit 26 personnes au total. Un drame qui amène inévitablement la question suivante : « Comment Dieu permet-il cela ? ».

Dawn se rappelle précisément du déroulement des événements : elle était alors en salle de réunion avec huit autres personnes. Entendant les premiers tirs, ses collègues et elle se sont réfugiés dans les coins de la pièce. L’unique téléphone permettant de donner l’alerte était fixé au mur, non loin d’elle. Elle a pu attraper le combiné et essayer d’obtenir la ligne extérieure, mais les tirs ont repris. Elle est alors retournée dans le coin, laissant le téléphone pendre le long du mur.

« J’ai vu l’espérance dans la bonté des autres »

D’après les enquêteurs, ce téléphone a activé le système de haut-parleurs de l’école, permettant à tout le monde d’entendre ce qui se passait et de se mettre à l’abri. Pourtant, il n’était pas censé y être connecté. « Ce n’était pas moi. C’est un miracle. La réponse à la question “Où était Dieu ?” est : “Dieu était là”. »

Dawn pleure quand elle fait le récit de ces heures terribles. Elle a eu besoin de l’aide de sa famille et de ses amis pour se relever, mais elle a également reçu le soutien d’innombrables inconnus — des milliers de messages ont afflué des quatre coins du monde — qui lui ont permis de panser ses plaies. « J’ai vu l’espérance dans la bonté des autres. Il y a plus de bien que de mal dans le monde », lance-t-elle. « Je pense que nous devons le cultiver en étant bons les uns envers les autres ».

Lire aussi : Tom Colucci, le pompier devenu prêtre

Découvrez d’autres histoires comme celle-ci.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]