Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 19 janvier |
Saints Marius, Marthe, Audifax et Abachum
home iconActualités
line break icon

Archéologie : quand les Romains honoraient la vie dès la conception

fouilles

PASCAL GUYOT / AFP

Une soixantaine de tombes, dont 50 tombes périnatales, ont été découverts à Nîmes.

Louise Alméras - Publié le 29/08/19

Six ans de fouilles après, des sépultures de nouveau-nés et de fœtus ont été découvertes à Nîmes. Selon l’équipe de recherche, la trouvaille permet de donner tort à l’absence de rites funéraires accordés aux enfants dans la Rome Antique.

Durant six années, l’équipe d’archéologues et de chercheurs s’est activée aux abords du rempart romain de Nîmes. Une fouille qui en valait la peine. Non seulement pour ses découvertes mais aussi pour ce qu’elles disent des coutumes romaines. En effet, les textes anciens mentionnent que les enfants ne méritaient pas de rites funéraires. Il semble que la réalité était tout autre.

Cette ancienne nécropole date des Ier et IIe siècles et se situe à l’ouest de la ville, connue pour son arène. Parmi les dizaines de sépultures retrouvées comptait « une cinquantaine de tombes de bébés de moins de six mois et de fœtus », précise Richard Pellé, le responsable de la campagne de fouilles. Il est précisé que « les ossements d’enfants ont été retrouvés dans des coffrages en pierre ou des amphores, qui prouvent le soin accordé par les parents ».


MOSAICS

Lire aussi :
Le lieu de la multiplication des pains aurait-il été retrouvé ?

Le responsable de l’opération explique également qu’ »à une époque où la mortalité infantile était très élevée, on a pu observer que les parents accordaient un grand soin aux tombes de leurs enfants même si l’enfant n’avait aucun statut juridique, aucune existence avant l’âge de trois ans dans la société romaine ». Plus curieuse encore est la même attention accordée aux fœtus, qui prouve le respect de la vie dès le moment de sa conception. Le maire de Nîmes réfléchit actuellement à l’avenir du site et aux aménagements envisageables.

Tags:
archeologie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Rachel Molinatti
Avec ToonMe, découvrez des saints animés !
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans vot...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droi...
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement