Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude
home iconCulture
line break icon

Le lieu de la multiplication des pains aurait-il été retrouvé ?

MOSAICS

Hippos-Sussita Excavations Project | Facebook | Fair Use

J-P Mauro - Publié le 28/08/19

Dans la ville d’Hippos, près du lac de Tibériade, une mosaïque représentant des pains et des poissons a été découverte dans une église paléochrétienne. Les archéologues s’interrogent sur sa signification.

Une équipe archéologique, dirigée par Jessica Renz, a découvert près du lac de Tibériade, sur le site d’une église chrétienne disparue dans un incendie, une mosaïque vieille de 1.600 ans. Par chance, les cendres qui se sont déposées sur le sol ont permis de recouvrir et protéger les mosaïques qui ont gardé de belles couleurs vives.

Bien que la fouille ne soit pas totalement terminée, les archéologues ont déjà pu identifier des motifs très évocateurs faisant référence aux Évangiles, notamment les paniers remplis de poissons et de miches de pain. Une iconographie qui rappelle l’épisode du miracle de la multiplication des pains et des poissons par le Christ, mentionné dans l’Évangile de Matthieu au chapitre 14 : « Il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins ». Sur la mosaïque, on remarque plusieurs poissons et notamment douze paniers contenant cinq pains.


Fouilles à El Araj / Bethsaïda

Lire aussi :
Le lieu de naissance de saint Pierre aurait-il été découvert ?

Sur l’on peut affirmer avec certitude que le sujet de la mosaïque se rapporte bien à cet épisode de la vie du Christ, les archéologues vont plus loin et supposent que l’église a pu être construite sur le lieu même du miracle. Pourtant, bien que l’emplacement de la multiplication ne soit pas précisé dans les Évangiles, la tradition veut que cela se passe à Tabgha, de l’autre côté du lac. Alors Hippos ou Tabgha ? La réponse demeure toujours incertaine et Tabgha possède, elle aussi, une représentation similaire du miracle bien que le nombre de poissons et de pains ne corresponde pas à celui cité dans les Évangiles. En attendant de trancher la question, l’équipe archéologique poursuit la fouille dans l’espoir d’obtenir de nouveaux indices.

Découvrez les lieux saints les plus vénérés d'Orient :
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
archeologieBibleMiracleTerre sainte
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement