Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En Italie, la vie du Christ grandeur nature

Jésus est présenté devant Pilate.
Partager

Dans la province de Verceil, au coeur des Alpes italiennes, se dresse le Mont sacré de Varallo, l’un des plus anciens et plus grands « Sacro Monte » au monde. À l’intérieur de cet immense sanctuaire, 45 chapelles abritent des représentations grandeur nature d’épisodes de la vie du Christ. Un réalisme saisissant.

Dissimulé sur un éperon rocheux, à 600 mètres d’altitude au dessus de la ville de Varallo, le Mont Sacré de Varallo est sans conteste l’un des plus impressionnants d’Italie. Cet incroyable sanctuaire, on le doit à la volonté d’un franciscain du XVe siècle, Bernardino Caimi de Milan, qui, à son retour de Terre sainte — où il avait été gardien au Saint-Sépulcre — exprima le désir de reproduire les lieux saints au cœur de l’arc alpin. Dans un esprit charitable, Bernardino Caimi voulait permettre aux pèlerins qui n’avaient pas les moyens de se rendre en Terre sainte, d’effectuer une sorte de pèlerinage symbolique au Mont sacré de Vallaro.

Mont sacré de Vallaro
© Marcovarro I Shutterstock
Le Mont Sacré de Vallaro est situé à 600 mètres d'altitude sur un épron rocheux.

Et le moine vit les choses en grand. Très grand. À l’intérieur du sanctuaire, ce n’est pas moins de 45 chapelles qui ont été construites, ainsi qu’une immense basilique, avec plus de 800 statues monumentales. L’objectif ? Imaginer un parcours mystique et immersif dans lequel le fidèle pouvait participer de manière active.

C’est Gaudienzio Ferrari, architecte, peintre et sculpteur, qui fut chargé de réaliser ce chef-d’œuvre artistique et spirituel. À sa mort en 1529, plusieurs artistes piémontais poursuivirent son œuvre et enrichirent continuellement les chapelles. C’est pourquoi le Mont ne cessa d’évoluer jusqu’au XIXe siècle.

Luca Lorenzelli I Shutterstock
La basilique du Mont sacré de Vallaro.

Divisé en deux parties, la première, est aménagée comme un jardin. Le parcours des chapelles commence avec Adam et Eve puis se poursuit avec la chapelle de l’Annonciation, la Visite à Elizabeth ou encore le Songe de Joseph. Tous les épisodes de la vie du Christ sont ainsi évoqués jusqu’à son entrée à Jérusalem. Dans la partie plus urbaine, au sommet du Mont, envahie de palais et portiques, l’architecte a imaginé une reproduction de la ville de Jérusalem. Le pèlerin découvre ici une suite de chapelles consacrées aux épisodes de la Passion : la Cène, la prière au jardin des oliviers, la crucifixion jusqu’à la mise au tombeau.

Jack1986 I Shutterstock
La chapelle d'Adam et Ève débute le parcours spirituel du Mont.

D’autres chapelles supplémentaires enrichissent le parcours, comme celle consacrée à l’autel de saint François. C’est à l’intérieur que, selon la tradition, Bernardino Caimi aurait célébré les premières messes au Mont. Plus loin, la chapelle du Saint-Sépulcre est la toute première aménagée sur le Mont : elle reproduit, grâce à la volonté du fondateur, le sépulcre de Jésus à Jérusalem. Enfin, une autre est étonnamment consacrée à Charles Borromée. En effet, le saint se serait rendu sur le Mont et une chapelle reproduit ainsi le lieu où il aurait séjourné.

Source d’inspiration pour de nombreux monts à l’époque de la Contre-Réforme, le Mont sacré de Varallo demeure l’un des plus aboutis et des plus impressionnants jamais réalisés. Pour découvrir une sélection des chapelles et leur décor incroyable, cliquez sur le diaporama :

Lire aussi : Au Portugal, un sanctuaire à couper le souffle

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]