Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quel est ce saint qui inspire jusqu’au pape François ?

Public Domain
Partager

Fêté par l'Église le 7 août, saint Gaétan de Thiene est le patron des travailleurs argentins. Sa vie a été source d'inspiration pour le pape François.

Encore un qui a mené une vie trépidante. Saint patron des travailleurs argentins, saint Gaétan a vécu en Italie au XVe siècle. Ce « rital » mordu de l’Évangile a dédié sa vie aux plus pauvres, leur distribuant son héritage à la mort de sa mère, visitant les taudis, balayant les hôpitaux et soignant même les incurables. Bref, impossible de l’arrêter. Il a fondé les Théatins, un institut de prêtres à la vie pauvre et austère qui œuvre pour une meilleure formation du clergé, prend soin des malades et répand l’usage des sacrements auprès des laïcs.

Très populaire en Argentine

Très populaire en Argentine sous le nom de san Cayetano, il est considéré là-bas comme le patron du pain et du travail. Un sanctuaire situé dans un quartier périphérique de Buenos Aires porte son nom. Chaque année, le 7 août, des milliers de fidèles passent devant la statue du saint en file indienne pour le prier, en particulier ceux qui cherchent un travail. Quand il était archevêque de Buenos Aires, le pape François avait l’habitude de se mêler aux pèlerins pour échanger avec eux et bénir les enfants.

Lire aussi :
Pauvre Pape !

En 2013, il avait adressé un message à ses compatriotes pour cette fête importante en les invitant à aller à la rencontre des plus démunis : « Parfois, je demande : “Faites vous l’aumône ?”. On me répond : “Oui, mon père”. “Et quand vous faites l’aumône, regardez-vous dans les yeux les personnes auxquelles vous faites l’aumône ?” “Ah, je ne sais pas, je ne m’en rends pas compte.” “Alors vous ne les avez pas rencontrées. Vous avez jeté votre aumône et vous êtes partis” ».

En images : les saints auxiliateurs
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]