Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le lieu de naissance de saint Pierre aurait-il été découvert ?

Fouilles à El Araj / Bethsaïda
© MENAHEM KAHANA / AFP
Partager

Une équipe d’archéologues a découvert une église byzantine à El Araj en Israël qui, selon elle, aurait été bâtie sur l’ancienne maison des apôtres Pierre et André.

Des archéologues israéliens ont assuré, vendredi 19 juillet dernier, avoir fait une découverte exceptionnelle pour l’histoire du christianisme. Ceux-ci ont mis au jour les fondations d’une église à El Araj en Galilée — où des fouilles sont en cours depuis deux ans — et assurent qu’elle aurait été construire sur l’ancienne maison natale des apôtres Pierre et André. Le village de El Araj serait-il ainsi l’antique village de pécheurs de Bethsaïda, cité dans les Évangiles, où Pierre et André seraient nés (Jean 1, 44) ?

Pour confirmer son hypothèse, le chef des opérations de fouilles, Mordechaï Aviam, a déclaré que l’église correspondait à la description qu’en avait fait l’archevêque bavarois Willibald, lors de son voyage à Bethsaïda en 725. Il indiquait, à l’époque, qu’une église avait bien été bâtie sur le lieu où avait vécu Pierre et André. De plus, entre Capharnaüm et Kursi, deux villes antiques dont il reste des vestiges, il n’y a qu’un seul endroit que Willibald décrit comme église. Cette source suffira-t-elle a confirmer cette hypothèse ?

Lire aussi : La basilique de la Nativité, lieu de naissance du Christ, n’est plus en danger

Interrogé par Aleteia sur la question, l’archéologue et dominicain Jean-Baptiste Humbert reste prudent face à ce type d’affirmation : « ll est possible que le sanctuaire ait été dédicacé à ces apôtres » mais sans que l’on puisse cependant confirmer qu’elle a bien été construite sur lieu où serait né Pierre et André. L’archéologue ajoute également que durant la période qui sépare l’existence des apôtres et l’édification de cette église, c’est-à-dire au moins quatre siècles toute de même, les souvenirs domestiques attachés aux apôtres se sont probablement perdus. Il semble donc qu’il faille rester prudent en l’absence de preuves plus tangibles.

De plus, d’autres sites peuvent également être identifiés comme le lieu de naissance de saint Pierre, notamment le site d’e-Tell — à deux kilomètres d’El Araj —  qui a fait aussi l’objet de fouilles en 1987 et qui a permis de découvrir les ruines d’un ancien temple romain. Pour le professeur américain R. Steven Notley, associé aux fouilles, il faut continuer les recherches avant d’établir avec certitude qu’El Araj est bien l’antique Bethsaïda.

Les lieux saints les plus vénérés d'Orient :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]