Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Après la découverte de l’épave du « Minerve », le soulagement des familles

FILES-FRANCE-DEFENCE-NAVY-MINERVA
Le sous-marin "La Minerve".
Partager

Plus de cinquante ans après sa disparition, le sous-marin français « La Minerve » a été retrouvé dimanche 21 juillet, à 2.370 mètres de profondeur au large de Toulon. Une découverte qui vient apporter un début de soulagement aux familles des 52 membres d’équipage disparus.

C’est une découverte qui vient mettre un terme à plus de cinquante ans d’un silence douloureux et assourdissant. Le sous-marin français « La Minerve » a été retrouvé dimanche 21 juillet 2019 à quelque 45 kilomètres des côtes et à 2.370 mètres de profondeur au large de Toulon, a annoncé ce lundi la ministre des Armées Florence Parly.

« Je prie pour le repos de l’âme des membres d’équipage et la guérison des cœurs de leurs proches »

Le drame remonte au 27 janvier 1968. Ce jour-là, le sous-marin Minerve effectuait des exercices avec un aéronef de patrouille maritime au large de Toulon, rappelle le ministère des Armées. De mauvaises conditions météorologiques rendent les communications difficiles et entrainent une suspension de l’exercice. « La dernière communication entre l’aéronef et le sous-marin est établie à 7h55. Une onde de choc est enregistrée à 7h59 par les stations sismologiques de la côte ». La Minerve coule à une vingtaine de kilomètres au Sud du Cap Sicié (Provence). La première campagne de recherche démarre immédiatement après le naufrage, la deuxième, une année plus tard et la troisième, après la disparition de l’Eurydice en 1970 en utilisant les moyens mis en œuvre pour retrouver l’épave de ce second sous-marin (du même type que La Minerve). De nouvelles recherches avaient finalement repris il y a moins d’un mois avec un navire équipé de technologies de pointes, suscitant l’espoir des familles des marins disparus.

Lire aussi : « Le Chant du loup », un film épique sur la Grande muette

« J’espère vivement que cette découverte les aidera à faire leur deuil, plus de 50 ans après ce drame qui a marqué la Marine nationale et l’ensemble de nos concitoyens », a déclaré Florence Parly. Une cérémonie commémorative en mer, « à la mémoire de ces 52 marins morts dans l’accomplissement de leur devoir », sera organisée prochainement par l’amiral Préfet Maritime et commandant de la zone maritime Méditerranée, en présence des familles. « En grande communion avec les familles de La Minerve, celle des sous mariniers et des marins au moment de la découverte de l’épave de La Minerve », a réagi dans la foulée Mgr Dominique Rey, évêque du diocèse de Toulon. « Je prie pour le repos de l’âme des membres d’équipage et la guérison des cœurs de leurs proches ».

Ces saints patrons qui veillent sur les armées :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]