Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconPerles du Web
line break icon

Silence, on tourne chez les scouts

© Guides et Scouts d'Europe

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 03/07/19

Les Guides et Scouts d'Europe viennent de lancer la diffusion du « Trophée de Rochecombe », un court-métrage inspiré de la fameuse bande dessinée « La Patrouille des Castors ». Un projet 100% scout qui montre une autre facette du mouvement.

Au beau milieu d’un campement, des scouts mettent la main sur un mystérieux sanglier de bronze qui semble attirer la convoitise de personnes peu recommandables… Le pitch du dernier Fred Vargas ? Non, celui du film Le Trophée de Rochecombe. Diffusé à partir d’aujourd’hui sur la chaîne YouTube des Guides et Scouts d’Europe, ce court-métrage de 32 minutes, tiré de la bande dessinée La Patrouille des Castors, raconte l’histoire « d’une patrouille de gars très différents mais très complémentaires auxquels il arrive des péripéties », explique Timothée Martin, le réalisateur. L’équipe du film a choisi de rester la plus fidèle possible à l’esprit de la bande dessinée et de respecter les caractéristiques physiques et de caractère des scouts, grâce à des acteurs triés sur le volet. La joyeuse bande est ainsi constituée d’un CP réfléchi et d’un second intrépide, suivis d’un intello, d’un gourmand et d’un cul de pat’ un tantinet craintif mais ne manquant pas d’idées. Bref, une patrouille comme on les aime.

© Aleteia
On peut voir en parallèle une scène de la bande dessinée et la même en version cinématographique.

La singularité de ce film, c’est qu’il a été tourné au milieu d’un camp scout, durant deux semaines, à l’été 2017. « Nous avons voulu vivre un camp scout dans lequel nous avons intégré le tournage d’un film », poursuit le jeune homme de 25 ans. Un film, donc, au parfum de feu de bois, de nuits sous la tente et de veillées sous les étoiles… mais aussi de réflecteurs, de projecteurs, de caméras, de micros et de drone (utilisé pour une prise de vue d’ensemble). Grâce à un partenariat, le tournage s’est déroulé au village de Belcastel (Aveyron), qui peut s’enorgueillir de son château et son village médiéval, et a réuni une vaste équipe de 12 à 65 ans issue de toute la France, comprenant une dizaine d’acteurs et une vingtaine de techniciens, sans compter les figurants et les personnes de passage.

© Guides et Scouts d'Europe

Si le scoutisme se définit comme l’éducation du jeune par le jeune, il est également l’occasion d’apprendre de se former dans différents domaines. Le tournage a donc été encadré par les ETN (Équipes techniques nationales) qui regroupent des scouts de la branche aînée se formant à un niveau semi-professionnel, voire professionnel, à différentes techniques (vidéo, multimédia, montagne, jeu d’acteurs…).




Lire aussi :
Scoutisme : la mythique patrouille des castors !

© Guides et Scouts d'Europe

« Nous avons beaucoup de savoir-faire qui ont ainsi pu se mutualiser », poursuit Timothée Martin, scout dans l’âme mais traiteur dans la vie, qui confesse avoir un gros faible pour la vidéo. Le Trophée de Rochecombe a ainsi été filmé en RAW (un format d’images non compressé qu’utilisent les professionnels), ce qui lui donne un véritable « grain cinématographique ». « Tout a été fait en bénévolat. Nous ne voulons pas faire de business avec ce film », insiste-t-il. « Si on avait payé l’équipe, cela aurait représenté entre 50.000 et 70.000 euros. Nous avons voulu toucher les gens les plus proches du scoutisme et prouver que l’on peut faire un film qui se regarde correctement avec des petits moyens ». Pari gagné ? Chut, le film commence.

En images : Le calendrier scout à travers les âges
Tags:
bande dessineeCinémascoutisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement