Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ce prêtre bilocant a-t-il été filmé lors des funérailles de Padre Pio ?

Domenico da Cese
Le père Domenico Da Cese.
Partager

Certains saints ont reçu le don de bilocation au cours de leur vie. Le père Domenico da Cese, frère capucin et ancien recteur du sanctuaire de Manopello, semble lui aussi l'avoir reçu. Une vidéo d'époque accrédite cette thèse avancée par ses biographes.

Plusieurs figures saintes sont réputées avoir reçu le don de bilocation, autrement dit le fait de pouvoir se trouver simultanément à deux endroits en même temps. A l’instar de Padre Pio ou Mère Yvonne-Aimée. Et ils ne seraient pas les seuls. Le père Domenico da Cese, un frère capucin ayant passé la majeure partie de sa vie au couvent de Manoppello (dans la région des Abruzzes, en Italie), où se trouve le sanctuaire de la Sainte Face, aurait lui aussi reçu ce don singulier. Tout au long de sa vie, il a eu des rencontres occasionnelles avec Padre Pio et à bien des égards, sa vie ressemble beaucoup à celle de son compatriote. Dans Servant of God, Padre Domenico Da Cese, OFM Capuchin, an illustrated biography, sorti en mai dernier, sœur Petra-Maria Steiner, revient sur un épisode en particulier.

« Je vous ai vu et salué »

La scène se passe à la mort du Padre Pio, le 23 septembre 1968. Ses funérailles ont lieu à San Giovanni Rotondo, où il a vécu, à plus de 200 kilomètres de Manopello. Le père Domenico explique alors à l’un de ses confrères, le père Enrico Carusi, qu’il n’y assistera pas car il doit accompagner un groupe de pèlerins au sanctuaire de Manoppello, où de nombreux témoins ont par la suite confirmé sa présence. Quelques jours après les obsèques, une femme lui rend visite et l’interroge : « Pourquoi ne m’avez-vous pas répondu, alors que je vous ai vu et salué [à l’enterrement de Padre Pio] ? ». N’obtenant pas de réponse, elle insiste et répète sa question, mais le capucin garde le silence et poursuit son chemin. L’histoire pourrait s’arrêter là. Et pourtant il n’en est rien. En effet, les obsèques du Padre ont été filmées. Or, plusieurs personnes ont reconnu sur une vidéo le capucin de Manopello au milieu du cortège funèbre, ainsi que l’on peut le voir ci-dessous.

Antonio Bini, un de ses parents, a confirmé après avoir vu la séquence « qu’il s’agissait bien de Padre Domenico qui n’aurait pas dû se retrouver à San Giovanni Rotondo ». Et si le père n’a lui-même jamais confirmé cette « aventure », les témoignages sont multiples. Un photographe qui le connaissait très bien a affirmé et sans hésiter dit qu’il s’agissait bien de lui après avoir regardé le reportage à la télévision. Le père Domenico est mort en 1978, à l’âge de 73 ans. Son procès en canonisation a été ouvert le 3 mars 2015 et il a été déclaré « Serviteur de Dieu ».

À découvrir aussi : Les surnoms des saints
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]