Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pietro cartographie les chemins de pèlerinage pour les personnes handicapées

Pietro Scidurlo sur la Via Francigena.
Partager

Il a commencé avec le Camino de Santiago et a poursuivi avec la Via Francigena. Pietro Scidurlo est un pèlerin plutôt singulier : ces milliers de kilomètres, il les a parcourus à la force du poignet. Aujourd'hui, il a à cœur d'aider d'autres pèlerins touchés par le handicap.

En raison d’une erreur médicale au moment de sa naissance, Pietro Scidurlo est atteint d’une lésion à la colonne vertébrale. Il vit en fauteuil roulant. Ce qui n’empêche pas cet Italien énergique et déterminé de croquer la vie à pleines dents. En 2012, à l’âge de 33 ans, il se met en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle en handbike (vélo pour personne handicapée physique). Un chemin qui le transforme de fond en comble et qu’il décrit comme une « révélation ». Il fait alors l’expérience de la foi et de la prière. « Je n’ai pas trouvé de réponse, mais un chemin à parcourir. Où va-t-il m’emmener, je ne le saurai qu’à la fin, mais l’important est de l’avoir trouvé », explique-t-il.

Faire face à ses peurs et avancer

Ce voyage tant extérieur qu’intérieur lui donne envie d’améliorer la vie de personnes touchées par le handicap physique et de les aider à vivre leurs rêves. C’est ainsi qu’il rédige le premier guide européen pour les personnes handicapées, Guida al cammino di Santiago per tutti (« Guide du chemin de saint Jacques pour tous ») et crée Free Wheels (littéralement, « Roues Libres »), une association qui cartographie plusieurs itinéraires religieux et culturels tels que Saint-Jacques-de-Compostelle, la Via Francigena et le Chemin de saint Benoît — qui relie Norcia (lieu de naissance saint Benoît de Nursie) au Monte-Cassino, 300 kilomètres plus loin.

handbike, disabilità,
Picasa Pietro Scidurlo Facebook

L’idée est de rendre ces routes accessibles aux personnes à mobilité réduite et de leur délivrer des conseils pratiques. L’infatigable baroudeur a commencé à cartographier plusieurs tronçons. Son but est d’aider les personnes ayant des besoins spécifiques à faire face à leurs peurs et à avancer dans leur vie, à se découvrir elles-mêmes et à s’enrichir au contact de l’autre rencontré sur le chemin.

885 kilomètres le long de la Via Francigena

En 2016, lors du jubilé de la Miséricorde, ce voyageur invétéré part à nouveau sur les routes avec trois autres personnes, dont son propre père. Ils parcourent 885 kilomètres le long de la Via Francigena, avant d’arriver à Rome, où Pietro Scidurlo a la joie de rencontrer le pape François. Il raconte leur échange : « Je n’ai pu que lui dire : “Assurez-vous que de plus en plus de personnes puissent faire l’expérience du pèlerinage religieux car cela change vraiment la vie” ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]