Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Trésor du grégorien : l’«Ascendit Deus » ou comment décrire la montée du Christ en gloire

Wikimedia
Partager

La mélodie de l’offertoire du psaume de l’Ascension exprime de façon très imagée la montée du Fils vers son Père.

« Il monte, Dieu au milieu des acclamations (les vivats de jubilation). Et le Seigneur au son des trompettes. » Ce texte, emprunté au psaume 46, verset 6, sert pour le premier Alléluia et pour l’offertoire de la messe du jour de l’Ascension. Depuis les temps les plus anciens ce psaume est LE psaume de l’Ascension.

Le psaume de l’Ascension

Au sujet de cette Ascension, saint Thomas d’Aquin écrit : Post Christi resurrectionem oportet credere eius ascensionem, qua in caelum ascendit die quadragesima — « Il faut croire à la Résurrection du Christ ; nous devons ensuite croire en son Ascension, par laquelle il est monté aux cieux le quarantième jour. » Il s’agit du départ du Maître devant ses disciples mentionné précisément par saint Luc après quarante jours d’apparitions du Sauveur. Mais le verset du psaume, qui évoque par anticipation cet événement étrange du jour de l’Ascension, annonce aussi l’autre avènement du règne final eschatologique, à la fin des temps : l’avènement du Christ sur le monde, retour glorieux du Messie. Le credo l’exprime ainsi : « Il monta aux cieux, est assis à la droite du Père d’où il viendra juger les vivants et les morts. » Foi joyeuse donc et pleine d’espoir d’un retour, malgré la séparation.

Montée vers le haut

Dans le rite de la messe de l’Ascension, aussitôt l’Évangile lu, le cierge pascal qui figurait la présence de Jésus ressuscité est éteint pour marquer le départ du Christ. Quelques instants après cette extinction, pendant l’offertoire, va retentir cette courte pièce Ascendit Deus. C’est une pièce du premier mode c’est-à-dire avec quatre notes importantes : RÉ — la finale, LA — la corde principale utilisée pour la récitation du psaume si la pièce sert d’antienne, SOL — la teneur secondaire et pivot mélodique et enfin FA — autre corde du mode sur laquelle il y a de nombreuses cadences. La mélodie va exprimer de façon très imagée la montée du Fils vers son Père en montant tout simplement la gamme du RÉ grave au RÉ aigu et en marquant une petite étape sur le LA (dominante du mode).

Puis la joie éclate, se développe sur le mot jubilatione qui signifie cri, vacarme, chants joyeux. Ici c’est la répétition et l’insistance sur le DO aigu qui donnent cette impression d’épanouissement heureux. L’oreille remarquera l’identité du motif musical d’intonation de in jub… et Domi… (RÉ LA SI LA LA DO LA SOL).

Retour au calme

Enfin retour paradoxal au calme sur le mot tubæ : les trompes. La note FA va devenir importante et être utilisée pour chanter un Alléluia assez doux et contemplatif, contrastant avec la vigueur du début. Remarquons que la mélodie utilise un registre de note peu étendu avec une tierce mineure FA-RÉ nous faisant changer d’atmosphère modale, toujours en protus (c’est-à-dire avec la note finale RÉ) mais plagal, autrement dit sur un registre de note réduit et plutôt grave.

Una Voce
Ascendit Deus

Pour en savoir plus : www.unavoce.fr/lascension-de-notre-seigneur/

En images : les dix plus belles représentations de l'Ascension
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]