Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Asia Bibi vole vers la liberté

©MARTIN BUREAU / AFP PHOTO
Partager

« Nous attendions cette nouvelle depuis 10 ans ! » s’enthousiasme auprès d'Aleteia le père Emmanuel "Mani" Yousaf, directeur de la Commission justice et paix au Pakistan.

Le père Youssaf suit l’affaire Asia Bibi depuis son origine. La Commission de la conférence épiscopale pakistanaise « Justice et paix » n’a de cesse de dénoncer les abus qu’entraînent l’application des lois antiblasphème au Pakistan.

Aleteia : Peut-on dire avec certitude qu’Asia Bibi est hors de danger ?
Père Emmanuel Youssaf : Je comprends parfaitement que l’on soit méfiant à l’égard des actualités concernant Asia Bibi. Son cas est tellement symbolique et médiatisé qu’il a donné lieu à nombre de rumeurs infondées. Il y a quelques mois encore, une fausse annonce affirmant qu’Asia était sortie du Pakistan avait provoqué beaucoup de déception. Mais cette fois les autorités pakistanaises ont affirmé lors d’une conférence de presse le jeudi 9 mai qu’elle était en route pour le Canada. Je crois donc qu’après toutes ces craintes, cette attente angoissante, nous pouvons nous réjouir. Asia va enfin retrouver ses filles Eisham et Esha. Évidemment, il est regrettable qu’elle ne puisse pas vivre normalement sur sa terre natale ici au Pakistan, mais compte tenu des circonstances, nous ne pouvons que louer Dieu aujourd’hui.

Aleteia : Pensez-vous qu’Asia Bibi doive la vie à la mobilisation médiatique ?
De toute évidence, les médias ont joué un rôle. Ils ont mis le cas d’Asia Bibi en lumière, et son nom est à présent connu dans le monde entier. Cela a probablement empêché qu’elle soit exécutée aussitôt après sa condamnation à mort en 2010. Puis, pendant un temps, la médiatisation a pu jouer en sa défaveur, car elle est aussi devenue un symbole à abattre pour les extrémistes. Mais je crois que sans la mobilisation et la prière des chrétiens à travers le monde et sans l’aide de plusieurs associations dont l’Aide à l’Église (AED) en détresse, nous ne serions pas là à célébrer ensemble cet heureux dénouement.

Aleteia : Espérez-vous que ces évènements influent sur la loi antiblasphème ?
Ces évènements démontrent que le Pakistan peut faire face aux extrémistes et défendre la justice. Je tiens à saluer en particulier le courage des juges de la Cour Suprême du Pakistan qui ont acquitté Asia Bibi malgré les terribles pressions qu’ils recevaient. Mais qui rendra à Asia les dix années qu’elle a perdues en prison ? Et il faut rappeler qu’il y a encore, à l’heure où nous parlons 25 chrétiens emprisonnés pour des accusations de blasphème. C’est beaucoup pour la si petite minorité chrétienne au Pakistan, qui rassemble à peine 2% de la population !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]