Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pâques : les Églises orientales rassemblées autour du « feu sacré »

Feu Sacré à Jérusalem en 2019.
Partager

Alors que les chrétiens catholiques et orthodoxes de rite oriental ont fêté Pâques le 28 avril dernier, soit une semaine après les chrétiens de rite latin, la cérémonie du "feu sacré" a rassemblé des dizaines de milliers de personnes à Jérusalem.

Des dizaines de milliers de fidèles catholiques et orthodoxes de rite oriental étaient présents à Jérusalem le week-end du 27-28 avril pour célébrer la fête de Pâques. Dès le samedi, plus de 30.000 parmi eux ont assisté à la célébration du « feu sacré » dans la basilique du Saint-Sépulcre, au pied du tombeau du Christ. L’événement rassemble chaque année des pèlerins par milliers. Ce rite ancestral, qui symbolise la résurrection du Christ, remonterait au IVe siècle. Il occupe une place très importante dans la tradition orthodoxe.

Un feu « reçu » de façon miraculeuse

Selon la tradition, le Samedi saint, le patriarche grec orthodoxe ou arménien entre dans le tombeau vide où il « reçoit » miraculeusement le feu, puis il en ressort avec ses cierges allumés, transmettant la lumière aux fidèles. Ceux-ci la répandent ensuite dans l’assemblée au milieu des chants et des acclamations. Le « saint feu » est ensuite distribué même au-delà des murs de l’édifice. Ce « saint feu », qui selon la tradition ne brûle ni les cheveux ni les visages, symbolise à la fois l’éternité et le renouveau. Certains religieux orthodoxes font même le voyage dans la ville sainte exprès pour pouvoir ensuite le rapporter dans leurs pays. Et ainsi qu’on le voit dans cette vidéo diffusée il y a quelques jours, il se répand comme une traînée de poudre.

En images, les plus belles représentations de la Résurrection :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]